Hakujoo



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 ▬ Chu Tae Kyu - Nein, life is bad !

Aller en bas 
AuteurMessage
Chu Tae Kyu
† kashikoi
avatar

Age : 23
Date d'inscription : 18/08/2009
Nombre de messages : 23

» More ?
» Relations:
MessageSujet: ▬ Chu Tae Kyu - Nein, life is bad !   Mar 18 Aoû - 23:37

    I D E N T I T Y





      NOM : Chu.
      PRÉNOM : Tae Kyu.
      SURNOM : T-K.
      AGE : Vingt ans.
      DATE ET LIEU DE NAISSANCE : 24 Avril 1987 à Jeonju.
      NATIONALITÉ : Coréenne.
      EMPLOI : Mannequin.
      ANNÉE ET MATIÈRE : Première année; Musique.
      ORIENTATION SEXUELLE : Homosexuel mais n'hésite pas à draguer quelques filles.
      GROUPE : Kashikoi.




    A P P E A R E N C E


    ASPECT PHYSIQUE :

    Tae Kyu a un visage fin. Ce minois possède de beaux yeux bridés marrons foncés allant même jusqu’au noir ornent ce visage. Ces derniers sont constamment illuminés par une petite étincelle de malice et de joie de vivre. Ces yeux qui pétillent d'aventure et qui n'ont peur de rien. Ou presque. Des cils normaux, ni longs, ni courts voilent ces yeux typés asiatiques. Que dire d'autre si ce n'est que son visage a un de ces teint couleur métissée, tantôt clair, tantôt plus foncé, changeant alors au gré de la lumière, qui s'accorde harmonieusement avec la chevelure du damoiseau. Cette chevelure n'est autre que des cheveux soyeux et fins bruns foncés, raides, parfois qui frisent ou qui bouclent selon les envie de Tae Kyu. Cette chevelure descend jusqu'à la nuque environ de l’adolescent. Ces derniers se voient souvent épinglés d'une multitude de barrettes toutes plus farfelues les unes que les autres. Il colore assez souvent ses cheveux pour ne pas ainsi dire tout le temps. Les couleurs varient selon ses humeurs, ses yeux aussi. Une chevelure peu souvent coiffée mais bel et bien brossée se voit quelque peu changée en un champ de bataille sur le crâne du jeune homme. Si nous devions parler encore de son visage, je dirais qu’il a un front assez simple mais tout de même bien particulier. Il pourrait te paraître large et assez moche à première vue mais il reste quand même petit, donnant une forme un peu ovale à son minois. Sa mâchoire joue aussi sur la formation de ce visage aux imperfections visibles et invisibles. Elle est petite et on peut voir que ses dents ne sont pas très bien alignées, toujours sans pour autant être choquant. Son nez légèrement retroussé lui donne un petit air niais et un peu enfantin. Ses oreilles sont petites, cachés par l'épaisse crinière de notre chère amie ainsi décrite. Ses pommettes ne sont pas vraiment marquées mais ses fossettes, elles, sont très voyantes quand elle sourit. Cela ne la rend pas laide ni magnifique, juste un petit plus qui la rend si amicale et joyeuse. Il possède aussi des lèvres pulpeuses, pleines et un peu rosies. Très légèrement. Quand ils sourit ou grimace, on lui dit souvent, il ressemble à un macaque ! -sort-. Il se mordille d’ailleurs souvent la lèvre inférieure quand il est embarrassée ou bien quand il est pensif.
    Passons désormais au tronc de l'arbre. C'est un corps aux courbes simples mais attirantes. La nature ne lui a pas fait défaut. Il a hérité d‘une belle silhouette. Un torse peu développé en muscle, bien qu’il fasse quelques efforts pour se maintenir en forme à cause de son job, et Tae Kyu ne s’en plaint pas du tout. Il faut dire que ça l'arrange plutôt. On ne peut pas vraiment dire que notre cher ami ait un poids bien portant mais il n’est ni maigre. Quoiqu'en surpoids, nous pouvons dire qu’il dépasse un peu la moyenne conseillée pour sa taille mais qu'est-ce qu’il s'en fiche. Il fait aux alentours de soixante-quatre kilogrammes pour une taille approximative des un mètre soixante-dix-huit centimètres. Ses fesses sont normales, ni trop bombées, ni plates comme une planche de surf. Si sa taille semble fine à première vue, ses membres le sont tout autant. Mais si on l'approche de plus près, on peut voir qu’il possède des bras un peu comme les enfants de bas âge. Tu sais, ces bras un peu boudinés, doux au touché et avec ce parfum doux et paisible. Disons que Tae Kyu les possèdent mais sans l'odeur. Au fait, ça te dirait de savoir quel parfum il utilise ? Bah en fait elle en a pas un en particulier. Fruité et sucré un jour, épicé et faisant ressortir de la rébellion une autre fois. Enfin, voilà quoi, petit plus. Mais tous ses mouvements sont gracieux et énergiques à la fois. Ses doigts sont en revanche fins et pas si boudinés que ça. Un poignet fin aussi, qui se voit couvert de bracelet colorés et extravagants. Tu ne verras quasiment jamais d'ongles au bout de ses doigts de jeune homme. Pourquoi ? Parce que c'est un tic habituel chez lui de ronger ses ongles quand il s'ennuie. En tout cas, ce n’est pas ça qui va arrêter son extravagance. Ses épaules sont droites et un peu carrées, avec des omoplates qui ressortent légèrement dans son dos. Son cou est assez court, souvent caché par un casque de musique avec quelques colliers colorés.
    Nous en arrivons à la fin de cette description. Il a des cuisses un peu maigrelettes, comme le bas de son corps chétif. Disons simplement que Tae Kyu possède des jambes un peu musclées mais qui restent quand même fragiles à l’œil, la première fois qu’on le voit. Ses mollets sont barrés de deux cicatrices, dues à un accident. Sinon, ses pieds sont tout de même petits. Hé, c’est pas un nain, hein ! C’est juste que sa taille de chaussure vaut environ quarante-deux ou bien quarante-trois. Qui a dit que tous les gens devaient être parfaits ? Il faut bien des personnes sur qui on peut dire : Ah, je suis plus joli que lui ! Tss, foutaises pures et mensongères ! La preuve, il est mannequin !

    Vous l’auriez remarqué au court de cette description que Tae Kyu est le genre de mec qui n’hésite pas à se faire remarquer avec des habits bien voyants et extravagants. Les couleurs restent variées mais tout de même bien accordées. Non pas que notre cher ami ne s’occupe pas de son apparence mais il est plutôt du genre à vouloir se démarquer des autres. Chacun son style, n’est-ce pas ? En tout cas, les habits varient eux aussi, en fonction de son humeur. Vous ne le verrez jamais sans bijoux fantaisies ou autre. Il dit sans cesse que cela reflète ça personnalité, ce qui n’est pas tout à fait faux. Mais disons aussi que le jeune homme n’hésite pas à faire pleurer le porte-monnaie de ses parents pour avoir sa garde-robe à jour.

    AVATAR : Koji Seto.




    R E A D . M Y . M I N D


    CARACTÈRE :

    Bah en fait ce jeune homme est encore un garçon un peu gaga dans sa tête. Il aime s’amuser et faire n’importe quoi, sans pour autant violer les règles qu’on lui impose et faire tout le contraire de ce qu’on lui demande de faire. Néanmoins, ses amis savent qu’ils peuvent compter sur lui sérieusement car il sait être sérieux quand il le faut. C’est un fêtard, un mec sympatoche qui n’aime pas l’ennui et la solitude. Tae Kyu, il sourit tout le temps. Même quand il est triste. Mais que dire face à une telle bonne humeur ? Et bien rien. On se contente de ne pas briser cette joie constante chez lui, de peur de ne plus voir son beau sourire. L‘asiatique est malicieux et n’en rate pas une pour faire des blagues ou faire une connerie. Si son mental est encore un peu enfantin, sa visions de la vie est tordue et bien étudiée. La vie est pourrie. Ah ! Mais pourquoi donc ça ? Parce qu’il y a des insectes qui guerroient, polluant notre belle Terre pas si belle que ça. Bel argument, hein. Il n’aime pas ces gens avides de vengeance et de gloire. Tae Kyu les trouve inutiles et horribles. Ils les méprisent. Mais il n’en laisse rien paraître. Quant à ceux qui leur obéissent, c’est encore pire. On leur ordonne, ils obéissent… Dans son cœur, il ne les porte pas du tout et les rejette. Par contre, il n’en laisse rien paraître sur son visage. Certains de ses amis font partis de ces gens-là. Mais il ne fait aucun commentaire. Il reste neutre. Tae Kyu ne porte pas un grand intérêt aux gens qui peuplent l‘institut. Il les évite, s’en éloigne le plus possible.
    En fait, son véritable lui est plus froid. Il essaye juste de paraître cool peut-être. Non en fait, il l’est mais sans l’être vraiment. C’est compliqué à comprendre ? Voyons voir. Tae Kyu est en fait quelqu’un de fourbe, si on peut dire. Franchement, il est super sympa et tout et tout, mais il peut parfois se montrer dur et sec. Parfois même blessant. On le croit naïf et enfantin mais au final, il est bien mature. Je veux dire par là qu’il sait ce qu’il veut, bien qu’il ne le laisse pas deviner, qu’il réfléchit bien avant d’agir. On le dit surdoué pour l’argumentation mais au final, il n’y voit que de la logique dans ses paroles. Ah, logique évidemment. Peu de personne le comprenne et il se sent un peu seul dans ce monde. Ce n’est pas parce qu’il a deux personnalités très distinctes l’une de l’autre qu’il n’est pas amical et qu’on ne peut pas compter sur lui à tout moment. C’est un petit gars qui adore faire la fête, je l’ai déjà dit et cela reste tel quel dans les deux mentalités. Tae Kyu adore les défis et tout ce qui touche à prouver quelque chose. Quand il perd, on peut le croire mauvais joueur mais il s’en remet bien vite en déclarant vengeance ! Il n’est pas rancunier et ne s’énerve pas pour rien. On se moque de lui ? Et alors. Cela reste l’avis des gens, qu’est-ce que ça peut lui faire ? Ce n’est pas leur vie mais la sienne, alors il en fait ce qu’il veut. Si nous devions commencer à forger ce que nous sommes par la vision des autres, on ne serait pas sortis de l’auberge. Il dit aussi ne pas avoir besoin de l’Amour pour le moment. Tu sais, celui qui rend heureux les hommes tout aussi bien que les femmes quand ils trouvent leur âme sœur et qu’ils s’aiment follement. Et bah tu vois, ça écoeure notre jeune ami. En fait, ce n’est pas qu’il ne veut pas de cet amour, c’est juste qu’il ne veut pas lui courir après. Tae Kyu se dit toujours la même chose : « si l’amour me tombe dessus, c’est bien mais s’il ne vient pas, j’m’en fous. » De plus, lui, rester chez lui toute une journée sans rien faire; c’est mission impossible. Une vraie pile électrique ce gars. Jamais le temps de le voir ne pas s’amuser. Néanmoins, Tae Kyu aime bien se retrouver seul dans un parc parfois, assis sur un banc, en face d’un lac, sous un arbre, pour penser. A quoi ? Bah tout et rien. Sa vie, ce qu’il va faire demain, s’il y a de nouveau sur sa vision de cette vie pourrie qu’il mène. Il trouve sa vie sans valeur et pas envieuse du tout. L’étudiant se dit souvent qu’elle manque de piment, d’un peu d’aventure et d’action. En gros, que sa vie est trop ennuyeuse et monotone. Petit garçon devient grand. Tae Kyu est le genre de gars aussi qui n’aime pas vraiment se faire remarquer lors de grands évènements. On pourrait dire qu’il est un peu timide au début mais quand il est dans l’ambiance, ça part bien. Si ses poumons vont mal et qu’ils ne supportent pas très bien le froid, ainsi que la poussière, ça n’empêche pas ce garçon à pousser la chansonnette. Hé, c’est qu’il adore ça le jeune homme. Chanter, danser, jouer d’un instrument ou tout ce qui rapporte à la musique le passionne. C’est un mec aux doigts de fée qui, quand quelque chose le passionne, s‘y accroche bien. Idée farfelue par-ci, idée fantaisiste par-là sont les bienvenues. Ce qu’il rêve et imagine, Tae Kyu fait en sorte que ça se réalise, quand cela reste possible. Mais il se dit que beaucoup de choses impossibles sont devenues possibles. Enfin bref. C’est un gars qui n’est pas vraiment patient et qui s’accroche à son idée. Ik n’est pas du genre à abandonner facilement ou à se laisser battre très vite. Sa vie est active et toujours ponctuée de bêtises en tout genre. Tae Kyu déteste la mal bouffe. Non pas qu’il est contre le fait de manger un hamburger de temps en temps, mais il aime les bonnes choses. Il aime bien les yaourts aux fruits rouges.

    GOUTS : Si nous pouvions trier ce qu’il aime ou pas, ça donnerait à peu près ça : elle aime beaucoup de choses comme elle en déteste tout autant. Les petites choses mignonnes et colorées le font fondre, tandis que les choses banales et dénudées de toute fantaisie le laisse de marbre. La simplicité est la meilleure des choses , c‘est bien connu ! Il n’aime pas les choses éphémères et froides, comme la neige. Il trouve ça dommage qu’une telle beauté disparaisse. Mais disons que plusieurs choses ne plaisent pas à Tae Kyu. Quoi de plus normal, après tout ? Et bien entendu, Tae Kyu aime la musique.

    QUALITÉS : Blagueur - joueur - énergique - entrepreneur.

    DÉFAUTS : Méprisant - Un brin trop narcissique - Fourbe - Hyperactif.




    M O R E


    SECRET LE PLUS INTIME : Un secret est un secret !

    PLUS GRANDE PEUR : Partir avant d’avoir goûté à toutes les joies secrètes de la vie.

    PORTE-BONHEUR OU OBJET AUQUEL IL EST ATTACHE : Une tétine bleue.



    B E H I N D . T H E . M A S K


    PRÉNOM : C.
    SURNOM : Andy. ~
    AGE : Quatorze ans.
    SEXE : L'un des deux.
    COMMENT AVEZ VOUS CONNU LE FORUM ? J'y suis déjà en tant que Noh Yong Shik.
    VOTRE FRÉQUENCE DE CONNEXION PAR SEMAINE : Fréquente.
    VOTRE NIVEAU DE FRANÇAIS : 16-17/20.
    CODE D'ACTIVATION : Ok par Mayuko


Dernière édition par Chu Tae Kyu le Mer 19 Aoû - 0:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chu Tae Kyu
† kashikoi
avatar

Age : 23
Date d'inscription : 18/08/2009
Nombre de messages : 23

» More ?
» Relations:
MessageSujet: Re: ▬ Chu Tae Kyu - Nein, life is bad !   Mar 18 Aoû - 23:39

    D E A R . D I A R Y

    Je cours. Je trébuche et m’affale sur le sol souillé de ma ville. Je suis sali, mais je n’y pense pas. Je fuis plus qu’autre chose. Je suis tellement inutile que cette vie me pourrit mon existence. Si seulement j’avais pu naître en un autre animal ou végétal. Être un humain est fatiguant et répugnant. Quand on sait comment certains agissent, c’est à se demander dans quel monde nous vivons. Chassé ai-je été, parce que l’environnement dans lequel je suis né n’accepte pas les faibles. Chez moi, c’est tuer ou être tué. Mais mes conditions de santé ne me permettaient pas de m’imposer suffisamment. C’est comme ça, l’univers de la mafia. Surtout quand vous êtes le fils qui était censé prendre la relève de l’organisation, ça fait un grand mal pour la réputation de la famille, que d’avoir un héritier incompétent. C’est vrai, je ne suis pas très doué pour tout ce qui est contacts physiques et je préfère encore bûcher que de me battre. Mon double, c’est tout le contraire. Impulsif et complètement à l’aise dans cet environnement, il est le mieux qualifié pour prendre cette place de boss. Donc ainsi fut convenu à nos huit ans que nous changerions d’identité. Je m’appelais ainsi Chu Tae Kyu, et lui Chu Tae Jun. Cela ne m’avait, personnellement, pas touché. Tandis que ça avait un peu perturbé mon frère jumeau.

    Atteint d’une maladie pulmonaire grave, les efforts physiques qui demandent de l’endurance n’étaient pas faits pour moi. De plus, je ne pouvais supporter la poussière et le froid, je tombais souvent malade. A ma naissance, les médecins avaient dit à mon géniteur qu’il serait un miracle que je vive jusqu’à mes cinq ans. J’ai vingt ans, je suis encore en vie. Au grand désarroi de moi père. Ahem. Ma mère quant à elle n’a jamais fait attention à moi. Ni à mon frère. Elle est une femme volage qui, bien que mariée à mon père, couche avec d’autres hommes. Bizarrement, mon père est au courant de ses relations et la laisse tout de même faire ça. S’aiment-ils vraiment ou bien est-ce seulement une histoire de succession ?

    Ma famille me dégoûtait, et rester enfermé dans ma chambre à ne rien faire de mes journées me paraissaient beaucoup plus plaisantes qu’à jouer les mafieux. Je regardais par la fenêtre de ma chambre qui donnait sur le jardin intérieure avec lassitude. Pourquoi suis-je né dans un tel milieu ? J’aurais voulu une vie bien banale. J’aurais voulu ne jamais connaître le sentiment de l’abandon et de la solitude. Ne jamais penser que la vie n’est qu’une pourriture. Si j’aurais du mourir si jeune qu’ils l’avaient dit, pourquoi ne suis-je toujours pas parti ? Je me demandais vraiment pourquoi je me posais toutes ces questions morbides et insensées. Ne devais-je pas être plutôt heureux d’être encore vie. Non… C’est le pire châtiment qu’on ait pu m’infliger durant ma misérable existence. Un amour haineux commençait alors à germer dans mon fort intérieur. Un amour de reproches et de lassitude, qui laissait un arrière goût amer à chaque passage.

    Puis en plein milieu de mon adolescence, la crise se fit sûrement sentir. La nuit, alors que certains s’amusaient et que d’autres dormaient, tout de même sur leur garde, moi je sortais aux heures nocturnes. J’errais sans but dans des ruelles malfamées, là où ma famille avait souvent à faire. C’était répugnant et pourtant j’osais marcher sur ses terres souillées. L’odeur âcre des petites ruelles s’imprégnaient dans mes vêtements. J’avais envie de vomir, et pourtant, je continuais à avancer.

    Au fil des nuits qui passaient, au fur et à mesure que je faisais mes escapades nocturnes, je devins vite la cible de nombreuses autres familles mafieuses. Ils voulaient sans cesse s’en prendre à moi, qui étais faible et totalement inoffensif. Mais à quoi bon ? Mon père se fichait bien de ce qu’il aurait pu m’arriver. Ç’aurait même été un bonheur pour lui de ne plus m’avoir dans les pattes. Mais bizarrement, j’ai développé une envie intensif de violence. J’ai pris recours aux armes en fer et aux poings. Et tous les soirs, je m’échappais pour me battre dans les rues. Je ne trouvais personne qui puisse me faire regretter mes actes et enfin me faire mourir. Je ne pensais ne plus avoir aucune peur, vu que la mort ne me faisait rien. Mais je me trompais. L’abandon, je connaissais. L’ignorance, on m’en donnait beaucoup. De la peine, j’en avais en abondance dans le cœur. De la répugnance, j’en avais tout autour de moi. Mais ce que je ne connaissais pas, c’était le blâme.

    Alors que je pensais que la vie ne pouvait pas être pire, la seule chose qu’on aurait pu m’affliger était le reproche. Mais pas n’importe quel reproche. C’était une peine lourde en conséquence. Au fond de moi, je savais qu’ils le pensaient tous, mais quand les mots nous sont communiqués en face, ça fait mal. On se sent alors faible. Trop faible. Et on fuit. De toute manière, je fus chassé. On m’avait reproché d’être né. Qu’à cause de moi, rien n’allait plus dans la famille. C’est l’année où je dus me rendre au lycée que je fus abandonné pour de bon. A mon propre sort. Plongé alors dans ma délinquance, j’ai commencé à me droguer et ai intégré une bande de voyous assez réputé dans le coin. J’ai changé de caractère. Qui eut cru que j’avais un passé comme le mien ? Mais comme si ce blâme n’avait pas été assez, c’était comme si le destin plussoyait les propos de mon géniteur. Les affaires de l’organisation Chu reprit de l’activité. On m’oublia bien vite. Je faisais désormais parti des autres. Je vivais chez un des gars de la bande que j’avais intégré. Il était sympa et était devenu l’un des amis auxquels je m’étais fortement attaché. Mon caractère n’était plus le même qu’avant. J’avais laissé tomber le côté pessimiste, bien que je le pense toujours. En fait, j’avais juste crée un masque de gars joyeux et insouciant, qui devient une personne complètement différente les nuits. Je voulais vraiment enterrer mon passé une bonne fois pour toute.

    La lycée fut une période que j’ai apprécié. Je me suis fait des amis, comme des ennemis. Et au cours de ma seconde année, j’ai découvert mon homosexualité. Au début, je me suis dit que ce n’était pas si changeant que ça. Mais je compris bien vite que ce genre de relation avec des gens du même sexe étaient mal vues. Et ça me plaisait ainsi. Alors je suis sorti un an avec mon meilleur ami, qui n’était pas le gars chez qui je logeais. Puis il est parti dans une école pour personne fortunée. On continuait de se voir pendant les vacances et les moments où ils pouvaient se libérer mais son comportement avait changé. Je ne savais pas trop ce qu’il se tramait et quel genre d’ambiance il y avait dans son école, mais il évitait souvent le sujet. Préférant en savoir toujours d’avantage sur moi. Je ne me posais pas de question et lui racontais alors ma dernière année de lycée. Nous ne jalousions pas les gars que l’un l’autre fréquentait. Mais il y avait une part de possession dans notre couple.

    Puis je ne sais pour quelle raison, notre relation cessa brutalement. Il avait coupé les ponts du jour au lendemain, sans raisons. Bizarrement, cela ne m’avait fait ni chaud ni froid. C’était comme si ç’avait été une étape de la vie et que j’en aurais d’autres. Et je n’avais même pas ressenti ce sentiment d’abandon comme je l’avais expérimenté dans mon enfance. Oui, je n’ai jamais pu oublier ce qu’il s’était passé durant cette période allant de ma naissance à mon adolescence. J’arrive en partie à la noyer mais elle refait toujours surface. C’est ainsi que je fus de nouveau célibataire. Ça m’arrangeait, d’un certain point. Mais ce que je croyais inimaginable arriva.

    Pendant les vacances, je reçus une lettre. Mais pas de n’importe qui. Elle venait de mon frère jumeau, qui était devenu le boss de la famille mafieuse dont je faisais parti, suite à la mort soudaine de notre père. J’avais ricané en lisant ce passage. Ça me faisait tellement rire. Ironique… Lui avait voulu ma mort est finalement parti avant moi. J’étais content et à la fois embêté. Ne me demandez pas pourquoi j’avais eu cette impression de gêne. Je pense que c’était de la pitié que j’éprouvais pour cet homme qui m’avait châtié de ma famille.
    La lettre m’informait donc de son décès, que lui, mon frère jumeau, Tae Jun, avait pris la succession et se débrouillait pas trop mal. Mais il a avoué un fait que je n’aurais jamais pu penser possible. Ma présence dans la famille lui manquait. Était-ce simplement parce qu’on était jumeaux ou… avait-il vraiment besoin de ma personne près de lui ? Je n’y croyais pas vraiment. Et quand j’avais lu ce passage, je m’étais mordus la lèvre inférieure, comme pour me dire que tout ça n’était que mensonge, que l’affection ne pouvait plus me revenir, que l’espoir d’être utile à quelqu’un était désormais passé, que plus rien ne me toucherait. Mais dans ses descriptions d’état d’âme, je ressentais vraiment le besoin qu’il avait de me vouloir à ses côtés. Mais moi, j’avais tout simplement peur que tout ne recommence comme avant. Comprenez, on m’a blâmé de quelque chose dont je ne m’intéressais pas. On m’a fait le reproche d’être né.

    Dans cette lettre aussi m’est parvenu le fait que notre mère, qui était dans des situations de volage, n’avait pas été si touchée que ça par la mort de son défunt mari et que, dans la famille, il y avait eu quelques réticences quant à ses fréquentations d’un soir. Était-ce vraiment une bonne idée ? Nous n’avions que dix-neuf ans, mon frère était donc encore très, voir trop jeune pour bien diriger l’organisation comme il le fallait. C’est pour ça qu’il voulait que je rentre à la maison, pour que je le soutienne. D’un côté, je voulais aller le soutenir mais d’un autre côté, je voulais les laisser dans leur merde. J’eus un pincement au cœur quand il m’eut dit qu’il avait gardé la tétine rouge que nous nous étions échangés, petits. J’avais la bleue, la sienne. Et je l’avais gardée. Peut-être y avais-je réussi à m’attacher à une personne durant cette enfance.

    Quelques mois plus tard, j’étais revenu dans cette maison empli de souvenirs de détresse, de pessimiste et de dégoût. J’étais toujours aussi répugné mais le fait de ne plus avoir la présence de mon géniteur rendait l’atmosphère moins oppressante. Puis j’ai soutenu mon frère jumeau dans son travail. Je ne m’investissais en rien dans les affaires de la famille, je ne faisais qu’être présent pour Tae Jun.
    Les mois passèrent et il y avait à peu près une ambiance familiale. Bien que notre génitrice ne soit pas souvent présente. Mais on s’en fichait, au final. Et je compris bien vite que je m’étais trompée sur les gens qui composaient la famille. Ils étaient gentils et sympathiques. Il y avait à peu près de tous les types de caractères, c’était amusant. Puis je me suis lié d’amitié avec certaine personnes. Mais en fait, ce genre d’environnement ne me convenait pas. Mon double le savait. Puis j’ai entendu parler de l’école qu’avait fini par fréquenter mon ex petit ami. C’était un institut pour gosses de riche. Je n’étais pas très emballé mais quand on m’a décrit brièvement l’ambiance qu’il y avait là-bas, ça a piqué ma curiosité. Et j’ai décidé d’y aller. Était-ce moi, cette fois-ci, qui abandonnais ?

    Tae Jun n’a pas protesté et a payé mon transfert là-bas. Je lui ai promis de venir le voir le plus souvent possible et de prendre des nouvelles de lui. Changer d’univers ne me ferait pas de mal. J’ai beau être devenu quelqu’un qui respecte plus ou moins les règles, ce n’est pas pour autant que je ne me drogue plus et ne bois plus quelques fois. Je n’hésite pas à aller m’en rouler entre les intercours mais je reste tout de même rigoureux dans mon travail. Je m’investis totalement dans ma passion; la musique. Et histoire de faire passer le temps, je suis devenu mannequin à mes heures perdues. Quel monde de fou. Y survivrai-je encore ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kim Jae Hyun
co-admin & leαder † shikei akai
avatar

Age : 29
Orientation Sexuelle : Hétérosexuelle
Situation : En couple

Date d'inscription : 14/07/2009
Nombre de messages : 305

» More ?
» Relations:
MessageSujet: Re: ▬ Chu Tae Kyu - Nein, life is bad !   Mer 19 Aoû - 0:04

Je me disais bien que ton avatar me disais quelque chose XD
Je ne te dis donc pas bienvenue puisque je l'ai déjà dis chez l'autre violeur mais plutôt amuse toi bien. Tout me semble en ordre, je te valide n_n
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Chu Tae Kyu
† kashikoi
avatar

Age : 23
Date d'inscription : 18/08/2009
Nombre de messages : 23

» More ?
» Relations:
MessageSujet: Re: ▬ Chu Tae Kyu - Nein, life is bad !   Mer 19 Aoû - 0:06

    Mahah. xD.
    Le style ne trompe pas. x).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kim Jae Hyun
co-admin & leαder † shikei akai
avatar

Age : 29
Orientation Sexuelle : Hétérosexuelle
Situation : En couple

Date d'inscription : 14/07/2009
Nombre de messages : 305

» More ?
» Relations:
MessageSujet: Re: ▬ Chu Tae Kyu - Nein, life is bad !   Mer 19 Aoû - 0:12

Il faut croire oui XD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Takahashi Akio
αdmin † kooshitsu
avatar

Age : 31
Orientation Sexuelle : Homosexuel.
Situation : Célibataire.

Date d'inscription : 02/12/2008
Nombre de messages : 659

» More ?
» Relations:
MessageSujet: Re: ▬ Chu Tae Kyu - Nein, life is bad !   Mer 19 Aoû - 0:52

Eh bien ce fut rapide XD Re-bienvenue, donc =).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hakujoo.keuf.net
Chu Tae Kyu
† kashikoi
avatar

Age : 23
Date d'inscription : 18/08/2009
Nombre de messages : 23

» More ?
» Relations:
MessageSujet: Re: ▬ Chu Tae Kyu - Nein, life is bad !   Mer 19 Aoû - 0:56

    J'avais tout préparé à l'avance. xD.
    Comme ça,
    Hop,
    C'est tout prêt. ~ x).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ▬ Chu Tae Kyu - Nein, life is bad !   Ven 21 Aoû - 18:04

Bienvenue. Gros soucis avec la page qui est totalement déformée pour je ne sais quelle raison Oo
Revenir en haut Aller en bas
Kim Jae Hyun
co-admin & leαder † shikei akai
avatar

Age : 29
Orientation Sexuelle : Hétérosexuelle
Situation : En couple

Date d'inscription : 14/07/2009
Nombre de messages : 305

» More ?
» Relations:
MessageSujet: Re: ▬ Chu Tae Kyu - Nein, life is bad !   Ven 21 Aoû - 18:16

Chez moi y a pas de soucis n_n
Je vois très bien la page :o
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ▬ Chu Tae Kyu - Nein, life is bad !   Ven 21 Aoû - 18:22

De mon côté elle est totalement déformé je crois que tous vous utilisez des codes louches qui me font planter mes PC parce que c'est pas la seule page où ça me le fait.
Revenir en haut Aller en bas
Kim Jae Hyun
co-admin & leαder † shikei akai
avatar

Age : 29
Orientation Sexuelle : Hétérosexuelle
Situation : En couple

Date d'inscription : 14/07/2009
Nombre de messages : 305

» More ?
» Relations:
MessageSujet: Re: ▬ Chu Tae Kyu - Nein, life is bad !   Ven 21 Aoû - 18:30

Ah peut-être. J'ai été forcé d'autoriser le html pour la page d'accueil, et comme l'autorisation via le panneau d'admin ne se fait pas par défaut, essaye un coup d'autoriser le html dans ton profil en allant dans préférence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: ▬ Chu Tae Kyu - Nein, life is bad !   Ven 21 Aoû - 18:32

Il est déjà autorisé, je sais pas ce que vous avez fait dans l'administration mais à nouveau j'ai des problèmes et je vais devoir me galérer pour les régler. Je vous ai demandé un million de fois de ne pas toucher à l'html et à la page d'accueil pourquoi on ne m'écoute jamais TT
Revenir en haut Aller en bas
Kim Jae Hyun
co-admin & leαder † shikei akai
avatar

Age : 29
Orientation Sexuelle : Hétérosexuelle
Situation : En couple

Date d'inscription : 14/07/2009
Nombre de messages : 305

» More ?
» Relations:
MessageSujet: Re: ▬ Chu Tae Kyu - Nein, life is bad !   Ven 21 Aoû - 18:37

J'y ais touché sous la demande d'atsu. On trouvais qu'elle était trop longue et qu'un coup de nouveau ne ferait pas forcément de mal. Après, tu as des soucis d'affichage, c'est peut-être vrai, mais tout fonctionne très bien et mon html est correcte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: ▬ Chu Tae Kyu - Nein, life is bad !   

Revenir en haut Aller en bas
 
▬ Chu Tae Kyu - Nein, life is bad !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Life in UCLA
» 06. My life would suck without you (part II)
» 01. life is beautiful ? …Maybe ! Pv. Finn
» "Life is a ticket to the greatest show on earth."
» Tell me would you kill to save a life. || Esprit d'Enfant.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hakujoo :: 

[ せってい ・ Forum ]

 :: » Corbeille :: • Fiches Supprimées
-
Sauter vers: