Hakujoo



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Visite en urgence [PV Hideki].

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
Anonymous


Visite en urgence [PV Hideki]. Empty
MessageSujet: Visite en urgence [PV Hideki].   Visite en urgence [PV Hideki]. EmptyDim 22 Fév - 18:04

Le trajet jusqu’à l’hôpital fut relativement rapide étant donné qu’il se trouvait assez prêt de l’université. Haru lui, le trouva cependant long à en crever et il râla plus d’une fois en demandant à ce que l’ambulance accélère. Finalement, lorsque celle-ci s’arrêta devant l’hôpital, le jeune voleur descendit à la suite des ambulanciers qui emmenaient déjà Hideki à l’intérieur. Lorsqu’il franchit à son tour les portes, l’odeur désagréable de désinfectant lui arriva au nez et il se sentit monter la nausée. Il avait toujours eu horreur des hôpitaux, c’était quelque chose qui le traumatisait depuis qu’il était enfant et d’habitude il évitait toujours de s’y rendre, mais cette fois ci la seule chose qui comptait à ces yeux c’était Hideki et il ne ressentit même pas l’angoisse habituelle du à l’hôpital tant il était paniqué pour son amant. Il n’arrivait plus à s’arrêter de pleurer, la vue de celui qu’il aimait ainsi inconscient le rendait fou et il avait une peur bleu de ne pas le voir s’en sortir. Heureusement, l’hôpital dans lequel ils se trouvaient était réputé pour être l’un des meilleurs du Japon et, bien que cette pensée ne l’apaise pas, elle laissa tout de même l’espoir au jeune homme qu’Aki soit soigné de la meilleure façon possible.
Plongé dans ces pensées, Haru fut alors soudainement arrêté par l’un des hommes qui c’était trouvé dans l’ambulance avec lui et qui venait de l’attraper par le bras.

« - Je regrette, mais vous devez attendre ici s’il vous plait.
- Quoi ? Mais non, je suis son…
- Je suis désolé mais c’est comme ça. »


Alors ça, c’était tout bonnement la meilleure ! Être obligé de rester ici à attendre, sans savoir ce qu’il se passait tandis qu’on emmenait Hideki loin de lui… C’était tout simplement la cerise sur le gâteau ! Lançant un regard noir à l’homme, il se dirigea vers la pièce qu’il venait de lui montrer et qui se trouvait être une grande salle d’attente ou il devrait patienter jusqu’à ce qu’on vienne le tenir au courant de l’état de son bien aimé. Hors de lui, il ne chercha même pas à s’asseoir et commença tout simplement à faire les cents pas dans la pièce tout en continuant de pleurer, ne cessant de se demander ce qu’il se passait pour Hideki pendant ce temps là et sentant son cœur louper un battement à chaque fois que la peur que celui-ci ne vienne à mourir revenait en lui. C’était affreux, et l’attente interminable le rendait fou. La pièce ou il se trouvait était entièrement vide, et seul le bruit de ces pas et de ces reniflements venaient rompre le silence pesant qui y régnait. Ce n’était pas normal que ce soit si long… Et comment faire pour savoir ce qu’il se passait ? Personne n’aurait eu l’idée de venir le voir pour le tenir au courant ? Non, on le laissait poiroter dans cette salle à la lumière crue et au sol puant le désinfectant, se fichant bien qu’il devienne fou à force d’attendre et de ressasser tout ce qu’il venait de se passer. Donnant un violent coup de pied dans une des chaises qu’il renversa avec un bruit de fracas sur le sol, il plongea la main dans la veste qu’il portait pour y attraper le paquet de cigarette qu’il sentait depuis un moment dans sa poche, tan pis si fumer était strictement interdit dans les hôpitaux. C’est alors qu’il se rendit compte que dans sa précipitation il avait enfilé par erreur l'une des vestes à Hideki et cette constatation lui serra encore un peu plus le cœur. S’adossant contre le mur, il attrapa la veste par le col et la remonta au dessus de son nez, se laissant lentement glisser jusqu’au sol tandis qu’il inspirait de grande bouffées du parfum que son amant avait laissé sur le tissu après l’avoir porté. Cette odeur le détendit quelque peu, bien qu’elle fasse redoubler ces larmes et, fermant les yeux, il resta ainsi assis par terre, le visage enfouis dans la veste d’Hideki à s’imprégner de son odeur tandis qu’il attendait qu’on vienne le chercher.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Visite en urgence [PV Hideki]. Empty
MessageSujet: Re: Visite en urgence [PV Hideki].   Visite en urgence [PV Hideki]. EmptyDim 22 Fév - 18:39

    Hideki avait dut être transporté à l'hôpital de toute urgence mais ça il l'ignorait encore. La fièvre avait pris possession de lui et pas qu'un peu, une forte fièvre comme on en avait rarement. La cause était claire, l'énervement, la douleur mais aussi la drogue qu'il avait consommé. Fort heureusement l'hôpital était aussi dirigé par son oncle sinon il aurait pu avoir de graves ennuies avec la justice et ça il ne l'aurait pas supporté. Quoi qu'il connaissait certaines personnes haut placées et avec quelques petites caresses et une nuit ou deux, il aurait pu les acheter mais il n'en avait pas du tout envie. Aki ignorait que son amant était dans un état de panique à toutes épreuves. Personne ne s'occupait de lui et il allait finir par craquer lui aussi. De son côté, Aki avait été emmené en salle d'opération et après une anesthésie qui ne servait strictement à rien puisqu'il était dans le coma, on lui retira les morceaux de verres et on pensa une à une les plaies qu'il avait sur tout le corps. Ils lui donnèrent également des médicaments pour la douleur et le transportèrent ensuite dans une chambre où il allait se réveiller. Pendant ce temps, le médecin se rendit dans la salle d'attente afin de donner l'étendu des dégâts à Haru.

    " - Excusez moi monsieur ... Vous devez êtes, son ... partenaire ? "

    On sentait une certaine gêne dans sa voix mais il avait en effet bien déduit. De toutes façons il aurait été très bête de ne pas comprendre qui il était pour l'hôte, ses larmes en disaient plus qu'assez. Sans attendre de réponses, le médecin reprit pour lui annoncer l'état de Aki. D'une voix posé et en regardant ses papiers, il parla.

    " - Rassurz vous il va s'en sortir. Il ne devrait plus tarder à se réveiller. Seulement même si les blessures ont été soignées et pensées, je vous demande de veiller à ce que cela ne s'ouvre pas à nouveau. Ce qui veut dire ... herm ... aucun rapports sexuels pendant au moins une semaine. Ensuite vous reviendrez me voir et je vous dirais si il faut prolonger l'abstraction "

    Le médecin ne se sentait pas vraiment à l'aise de dire ça mais son métier l'obligeait à le faire. Si Hideki avait été présent, il aurait surement dit au médecin d'aller se faire foutre. En effet il lui était impossible de ne pas faire l'amour avec Haru, cela serait beaucoup trop dur et il aurait refusé catégoriquement. Des cris se firent entendre dans le couloirs menant à la salle d'attente. Des infirmières criant à un monsieur de retourner se coucher. Et cet homme s'était Aki dans un piteuse état entrain de chercher Haru partout en hurlant.

    " - Laissez moi ! Je veux le voir ! Haru ! Où es tu ?! "

    Hideki était vêtu d'un tissu que portent les patients de l'hôpital, des pansements sur le corps et des larmes pleins les yeux. Il avançait en se tenant au mur, rampant presque tant il manquait de force. Le voir ainsi était un spectacle déchirant. Il était terriblement faible, son visage était très pale et son regard d'enfant perdu était beaucoup trop dur à supporter. Il s'était réveillé seul dans sa chambre et ne l'avait évidemment pas supporter. Le réveil sans Haru dans un hôpital était trop dur pour lui et encore il ne savait pas ce que le médecin avait prescrit. Pour le moment il ne voulait qu'une chose, son amour.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Visite en urgence [PV Hideki]. Empty
MessageSujet: Re: Visite en urgence [PV Hideki].   Visite en urgence [PV Hideki]. EmptyDim 22 Fév - 21:09

Assis sur le sol, pleurant silencieusement et continuant d’inspirer le parfum d’Hideki à grande bouffée comme ci c’était une drogue à laquelle il était dépendant, Haru avait perdu la notion du temps et il n’aurait su dire depuis combien d’heures il attendait. La seule chose qu’il savait, c’est que c’était long à en mourir et qu’il n’en pouvait plus d’attendre ainsi sans savoir. Son cœur n’arrivait pas à se calmer et sa respiration rendue difficile à cause de l’angoisse qu’il ressentait ne l’aidait pas à ralentir. Soudain, il entendit des pas et relevant la tête vit un médecin entrer dans la salle d’attente. Se relevant d’un bond, il le regarda au bord des larmes, ayant plus peur que jamais d’entendre une mauvaise nouvelle.

" - Excusez moi monsieur ... Vous devez êtes, son ... partenaire ? "


La voix gêné du médecin ne fit rien pour arranger l’état dans lequel le jeune voleur se trouvait, étais ce si horrible que ça d’imaginer deux hommes ensemble ? Lui lançant un regard noir, il ne prit pas la peine de lui répondre et attendit qu’il continue.

" - Rassurz vous il va s'en sortir. Il ne devrait plus tarder à se réveiller. Seulement même si les blessures ont été soignées et pensées, je vous demande de veiller à ce que cela ne s'ouvre pas à nouveau. Ce qui veut dire ... herm ... aucun rapports sexuels pendant au moins une semaine. Ensuite vous reviendrez me voir et je vous dirais si il faut prolonger l'abstraction "


Soudain, le monde autours d’Haru retrouva un peu de couleurs et la boule d’angoisse dans son ventre se volatilisa pour laisser place à une franche euphorie. Hideki allait bien, il s’en sortirait et ils pourraient rentrer tout les deux dans leur chambre lorsqu’il irait mieux. S’inclinant devant le médecin pour le remercier, Haru sentit un sourire incontrôlable grandir sur son visage et ne put retenir un léger gloussement en pensant à la tête qu’Hideki ferait lorsqu’il lui annoncerait qu’il ne faudrait pas qu’ils fassent l’amour durant une semaine ou plus. A présent, rien ne pouvait gâcher la joie du voleur, même pas cette nouvelle qui en temps normal l’aurait fait râler pendant un moment. Ouvrant la bouche pour demander si il pouvait aller dans la chambre d’Hideki en attendant que celui-ci se réveille, il entendit soudain des cris provenant du couloir, la voix d’une bande d’infirmières visiblement paniqué et…

" - Laissez moi ! Je veux le voir ! Haru ! Où es tu ?! "


Hideki. Le fait d’entendre sa voix fit s’emballer le cœur d’Haru qui bouscula presque le médecin pour se précipiter à la rencontre de son bien aimé. Il était encore dans un piteux état et avançait tant bien que mal dans le couloir, l’air perdu.

- Mon amour !


Accourant, il attrapa Hideki pour l’empêcher de tomber sur le sol et de se faire mal et le serra dans ces bras avec une douceur infini pour ne pas lui faire mal.

- Tu m’as fait peur mon ange…

Déposant un baiser sur son front, il l’aida à marcher et lança un regard noir aux infirmières qui les regardaient avec un air horrifié. Logique, voir que deux si beau garçon n’était pas intéressé par les femmes, ça ne faisait jamais plaisir...

- On retourne dans ta chambre, il faut que tu te reposes.


Se laissant guider par son amant, il continua de l’aider à avancer tandis qu’ils retournaient vers la chambre de celui-ci. Une fois à l’intérieur, Haru referma la porte derrière lui et amena Hideki vers le lit où il le fit s’allonger avant de déposer un baiser sur ces lèvres.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Visite en urgence [PV Hideki]. Empty
MessageSujet: Re: Visite en urgence [PV Hideki].   Visite en urgence [PV Hideki]. EmptyDim 22 Fév - 22:14

    Hideki se sentit soulagé lorsqu'il aperçut le regard et le corps de son amant. Enfin la personne qu'il voulait voir était là. Son cœur s'apaisa elle il accepta volontiers l'aide de celui ci pour retourner jusqu'à sa chambre. Lorsqu'il fut allongé, il sentit les douces lèvres de Haru et aurait voulu que le baiser dur plus longtemps. Aki sentait des douleurs un peu partout dans son corps mais rien de bien grave, les médicaments faisaient plutôt bien effet. Alors que le jeune hôte s'installa correctement, le médecin entra après avoir frappé brièvement. Hideki l'aurait tué de les déranger ainsi mais ce qu'il allait lui dire était bien pire. Le médecin regarda le blessé et lui adressa quelques mots qui se voulaient être un ordre.

    " - Comme je l'ai dit à votre partenaire, aucune relation sexuelle pendant une semaine minimum et ensuite vous reviendrez me voir. "

    Hideki faillit s'étouffer avec sa propre salive en entendant ça. Ce médecin était il tout simplement fou ? Comment pouvait il imaginer que l'hôte parviendrait à rester une semaine sans sentir la peau laiteuse de son amant ou sans gouter à son sexe ? Non décidément il était impossible que le docteur ai pu dire ça et pourtant si. Aki ne voyait pas comment il allait faire et il s'énerva.

    " - Non mais ça va pas ?! C'est impossible, je refuse catégoriquement ! "

    Son visage était un peu agressif mais aussi boudeur comme un enfant. Le médecin lui adressa un sourire puis il tapa avec son stylo sur sa feuille de note et haussa le ton aussi pour bien faire comprendre qu'il n'y avait pas d'autre option et que ce n'était pas négociable.

    " - Je ne vous demande pas votre avis, vous allez obéir et c'est tout. Si vous ne faites pas ce que je vous dit, les plaies s'ouvriront à nouveau ! "

    A cet instant, il aurait aimé lui répondre qu'il se foutait pas mal de souffrir à nouveau car c'était encore pire de ne pas pouvoir faire l'amour à l'homme de sa vie mais à la place il tourna la tête et croisa les bras comme un enfant. Puis d'une voix basse il dit quelques mots qu'il pensait avoir prononcé dans sa tête.

    " - A chaque fois que je le vois j'ai envie de lui alors ça va pas être facile ... "

    Le médecin eu un nouveau sourire et quitta la pièce pour les laisser seuls en jetant un nouveau regard pour leur rappeler de ne rien faire. Comme si ils n'avaient pas compris. Ceci étant dit Hideki n'était pas sur de pouvoir obéir à ces prescriptions démesurées selon lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Visite en urgence [PV Hideki]. Empty
MessageSujet: Re: Visite en urgence [PV Hideki].   Visite en urgence [PV Hideki]. EmptyLun 23 Fév - 0:03

Passant une main sur le visage d’Aki, Haru continua de sourire tandis qu’il observait son amant. Le fait de le voir conscient, même encore faible, le rendait heureux et il se serait jeté sur lui si il n’avait pas été si fragile. Soudain, il entendit quelques coups frappé à la porte et se retourna pour voir entrer le médecin qui lui avait parlé quelques instants plus tôt. Sachant pertinemment que celui-ci venait pour expliquer à Hideki qu’il était interdit que lui et Haru ait des relations sexuels durant une semaine minimum, le jeune voleur se mit à fixer son amant, sachant que la réaction de celui-ci risquerait d’être fort intéressante à voir. Et en effet, lorsque le médecin parla…

" - Non mais ça va pas ?! C'est impossible, je refuse catégoriquement ! "

Haru ne put retenir un rire en voyant Aki réagir ainsi. A cet instant, il ressemblait en tout point à un enfant à qui on interdit de faire quelque chose de particulièrement amusant et le jeune homme le trouva adorable. A vrai dire, lui aussi trouvait qu’une semaine c’était long, mais si c’était pour le bien de son amour il s’abstiendrait et il se jura de ne pas se laisser tenter si celui-ci essayait de le faire flancher.

" - Je ne vous demande pas votre avis, vous allez obéir et c'est tout. Si vous ne faites pas ce que je vous dit, les plaies s'ouvriront à nouveau ! "


Voyant Hideki croiser les bras et tourner la tête comme un sale gosse à qui on refuse un caprice, Haru se mit à rire à nouveau. Décidément, il était trop mignon lorsqu’il s’y mettait !

" - A chaque fois que je le vois j'ai envie de lui alors ça va pas être facile ... "


Cette phrase acheva de rendre Haru hilare et il dut se mordre la lèvre inférieure pour éviter d’exploser de rire et de réveiller tout l’hôpital. Faisant un signe de tête au médecin pour le remercier lorsqu’il sortit, il recommença à caresser le visage d’Hideki du bout des doigts en souriant.

- T’en fais pas mon cœur, une fois que t’iras mieux on passera nos journées entière à faire l’amour. Mais en attendant tu vas être un gentil garçon…


Le taquiner ainsi n’était peut être pas une bonne idée, mais Haru ne put s’en empêcher et déposant un baiser sur les lèvres de son compagnon, il se leva pour aller ouvrir la fenêtre et prit le paquet de cigarette qui se trouvait dans la veste d’Hideki qu’il portait toujours sur lui. Sortant une cigarette qu’il alluma, il retourna ensuite s’asseoir aux cotés d’Aki, prenant l’un des gobelets en plastique qui se trouvait sur la table de chevet à pour jeter sa cendre et prenant la main de son amant dans la sienne.

- Tu penses qu’ils te laisseront sortir quand ?


Il se doutait bien qu’Hideki n’en savait surement rien, mais il voulait absolument lui parler pour entendre sa voix et puis, peut être quelqu’un lui avait il dit quand il pourrait rentrer avant que celui-ci ne se mette à chercher Haru dans les couloirs de l’hôpital…

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Visite en urgence [PV Hideki]. Empty
MessageSujet: Re: Visite en urgence [PV Hideki].   Visite en urgence [PV Hideki]. EmptyLun 23 Fév - 0:35

    Hideki n'était décidément pas décidé à accepter cet accord qui au final n'en était pas un puisqu'il n'avait pas le choix et devait obéir. Cependant il avait bien l'intention d'essayer d'inciter son amant à craquer et il savait très bien s'y prendre. Enfin il n'allait pas faire ça à l'hôpital, quoi que c'était des plus excitant de le faire dans un lieu publique. Lorsque le médecin sortit de la chambre, Haru en profita pour se moquer un peu de son amant en lui expliquant qu'il le ferait tout les jours quand il serait guérit et il ne se priva pas de rire. Il s'en rappellerait sans aucun doute mais il n'allait tout de même pas attendre une semaine, impossible. Il avait déjà envie de lui alors comment pouvait il patienter plus longtemps ? C'était définitivement non. Hideki continua à faire l'enfant et à bouder. Puis lorsque son amant alluma une cigarette, il en profita pour en prendre une aussi et la fumer. Il ne savait pas si c'était autorisé ou pas mais il s'en fichait puisqu'on ne le lui avait pas interdit. De toutes façons même si on l'avait fait, il n'aurait pas respecté l'interdiction, il était comme ça. Puis le jeune voleur posa une question concernant sa sortie d'hôpital et Aki ignorait la réponse mais il lui répondit quand même.

    " - Je ne sais pas mais je présume que je vais sortir aujourd'hui ou demain. Tu restes avec moi cette nuit hein ? Ne me laisses pas tous seul ... "

    Hideki détestait les hôpitaux et la blancheur de leur mur. Cela lui donnait envie de vomir et il avait souvent du mal à respirer dans ces endroits où il mettait rarement les pieds. En parlant de respiration, la cigarette ne l'aidait pas vraiment et elle lui faisait un peu mal. De toutes façons même sans ça, dès qu'il inspirait ou expirait, la douleur dans le dos le lançait. Mais il n'en oublia pas qu'il avait envie de Haru ici et maintenant sur ce lit d'hôpital. Il s'approcha de celui ci et alla lui voler un baiser délicat. Puis il le regarda sensuellement et lui adressa quelques mots d'une voix séductrice tout en caressant ses cheveux après avoir laissé sa langue jouer avec sa partenaire dans une danse délicate.

    " - J'ai envie de toi moi amour. Au diable les recommandations, je suis parfaitement capable de te faire l'amour. "

    Et puis si il ne bougeait pas trop il pourrait le faire après tout. Hideki en avait vraiment envie et il espérait que son amant le comprendrait. Sa voix était presque un murmure et il continua.

    " - Si tu viens au dessus de moi je n'aurais pas à bouger et comme ça je ne risquerais rien. "

    Il avait raison mais ça le médecin s'était bien gardé de le dire. Probablement qu'il pensait que les garçons n'arriveraient pas à faire ça de façon douce et sans trop bouger. En tout cas il n'y avait pas à tortiller, le jeune hôte était excité et il ne comptait pas attendre plus longtemps avant de savourer le corps de son amant. En plus de ça, étant donné son bout de tissu sur le dos, il serait facile à déshabiller et à rhabiller. Il garda donc son regard plongé dans celui de Haru en allant lui voler de nombreux baisers et en allant en déposer dans son cou en lui suçotant la peau par moment.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Visite en urgence [PV Hideki]. Empty
MessageSujet: Re: Visite en urgence [PV Hideki].   Visite en urgence [PV Hideki]. EmptyLun 23 Fév - 2:52

Le fait d’entendre son amant rire fit un bien fou à Haru qui se sentait désormais d’excellente humeur. Décidément, ils avaient eu pas mal d’émotions en une soirée et le fait de se retrouver enfin au calme et de pouvoir parler normalement avec son amant lui faisait plaisir plus que tout au monde. Le regardant prendre une cigarette, il se demanda si ce n’était pas mauvais pour lui mais le laissa faire. Si ça avait été le cas, le médecin en aurait certainement parlé... Tout en continuant de tirer sur sa cigarette, Haru continua de regarder Hideki d’un air attendrit tandis que celui-ci continuait d’afficher une mine boudeuse avant de répondre à la question que le voleur venait de lui poser.

" - Je ne sais pas mais je présume que je vais sortir aujourd'hui ou demain. Tu restes avec moi cette nuit hein ? Ne me laisses pas tous seul ... "


Haru lui sourit, heureux de savoir qu’ils seraient bientôt tout les deux loin de cet affreux hôpital.

- Bien sûr que je reste mon amour, mais c’est bien parce que c’est toi ! J’ai horreur des hôpitaux, jusqu’à présent je n’y avais mit les pieds qu’une fois quand j’étais petit et je peux te dire que ça m’aurait amplement suffit ! C’est tellement blanc, froid et l’odeur du désinfectant me donne la nausée. Mais si je suis avec toi ça va !


Il lui fit un nouveau sourire et le regarda tandis qu’il le voyait s’avancer vers lui pour déposer un baiser sur ces lèvres. Ce contact fit le plus grand bien à Haru et il laissa sa langue danser un bon moment avec celle de son amant, passant l’une de ces mains dans les cheveux de celui-ci pour approfondir un peu plus le baiser. Puis ils se séparèrent et le jeune homme put alors voir le regard que lui lançait son partenaire. Ce regard, il ne le connaissait que trop bien et il sut à l’avance ce qu’Aki allait lui dire.

" - J'ai envie de toi moi amour. Au diable les recommandations, je suis parfaitement capable de te faire l'amour. "


Ne pouvant retenir un sourire amusé, Haru tenta de rester de marbre et continua d’écouter ce que son compagnon avait à lui dire.

" - Si tu viens au dessus de moi je n'aurais pas à bouger et comme ça je ne risquerais rien. "

Bien sûr, c’était très beau dans la logique, mais Haru n’était pas convaincu que dans la pratique il soit aussi simple de ne pas faire mal à son amant et il poussa un soupire tandis qu’il remuait lentement la tête de gauche à droite pour montrer qu’il n’était pas d’accord, soutenant le regard langoureux qu’Hideki lui lançait. A vrai dire il en avait lui aussi très envie, comme toujours, mais le souvenir de ce qui était arrivé à son amant la dernière fois qu’ils s’étaient laissé aller à faire l’amour n’avait pas fini de le hanter et, même étant à l’hôpital, il ne voulait pas risquer de rouvrir les blessures de celui qu’il aimait. Cependant, il faut dire qu’Hideki savait y faire car les baisers qu’il déposait sur les lèvres et dans le cou du jeune voleur avaient le don de vouloir lui faire changer d’avis… Fermant les yeux, il savoura le contact des lèvres et de la langue du bel hôte sur sa peau, poussant un soupire de contentement tandis qu’une douce chaleur commençait à se répandre dans son bas ventre. Ca ne dura pas longtemps cependant car il se rendit soudain compte qu’il était en train de se faire manipuler comme un pantin et que si les choses continuaient ainsi il finirait par se jeter sur Hideki, répondant ainsi à la demande de celui-ci.

- Arrête mon amour. Je ne veux pas te faire mal, si tu continues je m’en vais.

Il avait dit ça d’un ton sec, c’était brutal et il regretta d’avoir parlé de la sorte. Baissant les yeux, il n’osa pas croiser le regard d’Hideki de peur d’y voir de la colère ou pire encore, de la tristesse. Bien sûr il ne serait jamais parti, mais c’était la seule chose qu’il avait trouvé à dire pour tenter de calmer Hideki qui commençait sérieusement à l’exciter.

- Si tu es encore blessé par ma faute je ne me le pardonnerais pas...

Il avait parlé d’une voix douce, signifiant clairement qu’il n’était pas fâché mais il savait très bien que si Hideki continuait d’agir de la sorte il ne pourrait pas se retenir et il voulait que celui-ci se repose.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Visite en urgence [PV Hideki]. Empty
MessageSujet: Re: Visite en urgence [PV Hideki].   Visite en urgence [PV Hideki]. EmptyLun 23 Fév - 11:12

    Hideki apprit que son amant n'aimait pas les hôpitaux. Puis a cet instant il s'en voulu, il s'en voulu de toujours l'embêter à faire l'amour plutôt que d'apprendre à le connaître. Bien sur il savait beaucoup de choses quand à sa personnalité, il avait réussit à le cerner rapidement et c'était réciproque, mais que connaissait il de sa vie à part ça ? Rien du tout, il ignorait tout et ça l'énervait profondément. Puis Haru le repoussa en lui parlant de façon très sèche, chose dont il n'avait pas l'habitude. Bien sur il savait que c'était pour son bien et que c'était pour le protéger. Mais comment ne pas réagir lorsqu'on entend l'homme de notre vie nous crier dessus ? Aki était à la fois triste et frustré de ne rien pouvoir faire, et malheureux de la réaction de son amant. Il le relâcha et se retourna dans son lit de façon à ne lui laisser voir que son dos. Et encore avec les draps cela se résumait à ses épaules et ses cheveux. Le jeune hôte glissa un de ses bras sous sa tête pour être à l'aise puis finit par lui répondre.

    " - Alors va t'en. Part loin de moi pendant une semaine. Je ne supporte pas d'être à côté de toi sans pouvoir te toucher, ça m'est impossible. "

    Et il ne mentait pas. Sa voix était froide à lui aussi mais il ne s'en était pas rendu compte. En fait il luttait contre ses larmes. Décidément il se trouvait bien sensible en ce moment, mais là c'était plutôt une sorte de dépression à cause de l'accumulation. Hideki ne répondit rien de plus, il ferma les yeux pour oublier le reste, toutes ces choses qui l'entouraient. Puis doucement il reprit.

    " - Tu ne comprend pas, tu ne comprend pas à quel point c'est dur pour moi ! "

    Voila donc que la dépression prenait des proportion trop importante. Aki se détestait d'être aussi méchant, il aurait préféré mourir plutôt que de continuer à lui parler ainsi. La vérité c'est qu'il voulait se retourner, le serrer dans ses bras le plus fort possible et l'embrasser. Mais comment faire ça alors qu'il aurait automatiquement envie de lui ? Non c'était impossible et décidément son esprit le torturait bien plus que ses plaies. Et si Haru s'en allait ? Et si il le détestait après ça ? Les yeux du jeune hôte s'écarquillèrent à cette pensée et une de ses mains vint serrer son vêtement au niveau de la poitrine. Son cœur s'accéléra un peu mais il parvint à le maitriser. Il ne manquerait plus qu'il recrache du sang et là c'était fichu parce que c'était pendant un mois qu'il n'aurait plus le droit au rapport sexuel.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Visite en urgence [PV Hideki]. Empty
MessageSujet: Re: Visite en urgence [PV Hideki].   Visite en urgence [PV Hideki]. EmptyLun 23 Fév - 11:51

Lorsqu’il sentit qu’Hideki s’éloignait de lui, il releva les yeux pour le regarder et vit que celui-ci lui tournait le dos et ne le regardait même plus. Cette vision lui fit mal, pourquoi ne pouvait il tout simplement pas comprendre que c’était dangereux pour lui ? Fixant son dos, Haru sentit ces yeux se remplir de larme mais battit frénétiquement des cils pour les faire disparaitre, il en avait vraiment marre de pleurer et ces yeux étaient déjà suffisamment rouge et gonflé sans qu’il n’ait besoin de recommencer à pleurer !

" - Alors va t'en. Part loin de moi pendant une semaine. Je ne supporte pas d'être à côté de toi sans pouvoir te toucher, ça m'est impossible. "


Le ton sec qu’Hideki utilisa pour lui répondre eut l’effet d’une claque sur Haru qui n’en crut pas ces oreilles. Bien sûr, lui aussi venait de lui parler de façon froide, mais il ne s’attendait tout de même pas à cette réaction de la part de son amant et ce qu’il venait de lui dire l’avait blessé. Alors c’était finalement tout ce qu’il était ? Si il ne pouvait pas faire l’amour alors le mieux était encore qu’il s’en aille ? Haru le prit mal, trop mal même car il comprit mal ou son amant voulait en venir et cru tout simplement que celui-ci n’avait pas besoin de lui s’ils ne pouvaient pas avoir de rapports sexuels.

" - Tu ne comprend pas, tu ne comprend pas à quel point c'est dur pour moi ! "


Qu’est ce qu’il y avait de si dur dans le fait de se reposer avec la personne qu’on aime à ces cotés ? A nouveau le jeune homme comprit mal les paroles de son amant et s’énerva encore plus, sentant une larme couler le long de sa joue tandis que l’horrible impression qu’il n’était finalement pas grand chose pour l’hôte grandissait en lui. Continuant de fixer son dos avec rage, il lui répondit sur un ton dégouté.

- Bien sûr, puisque finalement je ne te sers qu’à ça hein ? A tirer ton coup…


Les paroles qu’il prononçait lui faisaient mal et il avait lui-même l’impression d’aller trop loin mais il n’arrivait pas à s’arrêter. Toutes les émotions qui c’étaient succédées pendant la soirée, tout ce qui c’était passé commençait lentement mais surement à avoir raison de lui et de ces nerfs. La voix tremblante, il reprit.

- Ca te ferait trop plaisir que je m’en aille pendant une semaine, comme ça tu pourrais enfin assouvir tes envies avec un de tes putains de clients !


C’était n’importe quoi et une partie de lui-même le savait très bien, d’autant plus qu’au vu des circonstances il aurait mieux fait de ne pas parler de rapports sexuels entre l’hôte et ces clients puisque c’était précisément à cause de ça que celui-ci se retrouvait à l’hôpital. Mais il n’avait pas fait attention et n’y pensa même pas tandis qu’il restait assis sur sa chaise, déchiré entre l’envie de partir en courant et d’aller pleurer toutes les larmes de son corps au fond de son lit ou de prendre Hideki dans ces bras pour se rassurer et voir que celui-ci ne pensait pas un traitre mot de ce qu’il venait de dire.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Visite en urgence [PV Hideki]. Empty
MessageSujet: Re: Visite en urgence [PV Hideki].   Visite en urgence [PV Hideki]. EmptyLun 23 Fév - 12:27

    Hideki crut mourir lorsqu'il entendit la première réplique de son amant. Cette fois il ne parvint pas à retenir son cœur qui s'emballa tel un cheval au galop. Non c'était impossible, il ne pouvait pas avoir entendu ça, il devait s'être trompé. Oui c'était sur, Haru n'aurait jamais pu lui dire une chose comme ça, ce n'était pas du tout son genre. Pourtant lorsqu'il lui adressa une seconde réplique, il comprit qu'il ne s'était pas trompé. L'homme de sa vie, celui qu'il aimait plus que tout au monde et avec qui il voulait finir sa vie venait de lui adresser des mots horribles qui résonnaient dans ses oreilles. En premier il aurait put lui répondre qu'il se trompait et qu'il n'en avait pas après son corps. Il aurait pu lui dire qu'il aimait être en sa présence chaque seconde que dieu faisait. Mais lorsqu'il entendit la seconde réplique, il ne put dire un mot. Haru venait de le blesser. En lui disant ces mots, il lui montrait que lui aussi le considérait comme une pute et pour Aki s'était trop douloureux. Alors l'homme de sa vie pensait qu'il n'était rien d'autre qu'un objet fait pour être baiser. A cette pensée, Hideki sentit son cœur se tordre et la douleur lui arracha un gémissement. A nouveau la même crise que dans la chambre sauf que cette fois il ne souhaitait qu'une chose, mourir pour oublier cette peine qui venait de s'emparer de lui. Le jeune hôte s'appuya pour se relever, il parvint à s'accouder et une toux lui fit recracher à nouveau du sang. Puis lorsqu'il voulu se relever, ne sachant que faire tellement il étouffait, il ne réussit rien de mieux que de tomber du lit. Agenouillé par terre et ne voyant plus le visage de Haru, il parvint à se calmer. Son visage avait pris une couleur blanche et il suait à nouveau à cause de la fièvre. Alors il n'était pas mort ? Non impossible, il ne pouvait pas croire qu'il allait devoir vivre avec cette douleur en lui. Tant bien que mal il se dirigea vers la fenêtre entrouverte pour l'odeur de la cigarette, et il s'y installa. Était il malheureux au point de sauter ? Oui il l'était. Son esprit le torturait et il ne parvenait pas à oublier la dernière phrase de son amant qui résonnait encore et encore dans sa tête. Un océan de larmes coulaient de ses yeux, un filet de sang de sa bouche et des gouttes de sueur de ses cheveux. Sans même regarder Haru, en laissant ses yeux au sol, il lui répondit.

    " - Finalement tu es comme les autres. Tu m'as fait croire de belles choses, tu m'as consolé tout à l'heure en me disant que ce n'était pas de ma faute si cet homme m'avait fait ça ... Mais c'était faux ! Tu pense que je suis une pute ! As tu une si mauvaises estimes de moi ?! Penses tu vraiment que me faire baiser me fait du bien ! "

    Il était vraiment énervé et s'emportait. Hideki criait comme si il n'y avait qu'eux et il se foutait pas mal d'être entendu. Son cœur était en lambeaux et il n'avait que faire de ce que les autres pourraient penser de lui. Les infirmières n'allaient surement pas tarder à rameuter mais tant pis. Il reprit donc d'une voix beaucoup moins agressive et beaucoup plus triste, en tenant sa poitrine de la main droite.

    " - Si c'est ce que tu penses, tu peux aussi dire que j'ai aimé quand mon père m'a violé... "

    Sa voix se perdit dans le silence. Hideki releva la tête pour plonger son regard plein de larmes dans celui de son amant. Il n'arrivait toujours pas à croire que Haru avait pu lui dire ça. Pour lui c'était inconcevable, ils s'aimaient trop l'un et l'autre. Aki était loin de s'imaginer que c'était la douleur qui lui avait fait dire ça. Peut importe il n'avait plus qu'une envie, mourir. Il se positionna donc correctement sur la fenêtre pour se laisser tomber à un moment ou à un autre. Jamais il n'avait autant souffert, aux côtés d'Haru il pensait pouvoir tout surmonter mais il venait de comprendre que c'était faux.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Visite en urgence [PV Hideki]. Empty
MessageSujet: Re: Visite en urgence [PV Hideki].   Visite en urgence [PV Hideki]. EmptyLun 23 Fév - 13:20

Assis sur sa chaise, Haru tenta d’essuyer les larmes qui coulaient à nouveau le long de ces joues tandis qu’il continuait de fixer Hideki, attendant sa réaction. Il le vit bouger pour se relever et s’accouder avant de tousser et de se mettre à nouveau à cracher du sang. Sentant son cœur louper un battement, il amorça un geste pour se lever, voulant aider Hideki à se placer dans une meilleure position mais déjà celui tentait de se lever et tombait du lit. A nouveau, son cœur se serra dans sa poitrine et il eut de la peine pour Hideki. Peut être qu’il était énervé contre celui-ci et qu’il lui en voulait mais le fait de le voir si faible lui faisait mal. Restant immobile et le fixant tandis que celui-ci s’avançait vers la fenêtre, Haru se demanda ce qu’il était en train de faire. Pourquoi ne disait-il rien ? Pourquoi ne réagissait il pas ? Sentant son cœur battre à tout rompre dans sa poitrine, il continua de l’observer tandis qu’il s’asseyait sur la fenêtre, mais que diable était il en train de faire ? Fronçant les sourcils, Haru fit un pas hésitant vers la fenêtre, il avait un sale pressentiment qui n’avait rien à voir avec la dispute qu’il avait avec son amant et il n’arrivait pas à se l’expliquer…

" - Finalement tu es comme les autres. Tu m'as fait croire de belles choses, tu m'as consolé tout à l'heure en me disant que ce n'était pas de ma faute si cet homme m'avait fait ça ... Mais c'était faux ! Tu pense que je suis une pute ! As tu une si mauvaises estimes de moi ?! Penses tu vraiment que me faire baiser me fait du bien ! "


A l’entente de ces mots, Haru s’arrêta soudainement de respirer, plaquant une main sur sa bouche d’effroi, réalisant soudain ce qu’il venait de dire. Bien sûr, lui n’avait pas voulu parler de cet homme qui avait violé Hideki, mais tout simplement des autres clients de l’hôte qui avait lui-même avoué qu’il lui était arrivé de passer des instants intimes avec certains d’entre eux. Soudain, le jeune voleur se sentit affreusement con. Comment avait il put dire une telle chose avec tout ce qui venait de se passer ? Il avait parlé sans réfléchir et s’en voulait affreusement. Il aimait Hideki plus que tout au monde et le fait d’avoir prononcé des paroles si monstrueuses lui donna tout simplement envie de se baffer.

" - Si c'est ce que tu penses, tu peux aussi dire que j'ai aimé quand mon père m'a violé... "


C’était la phrase à ne pas dire pour Haru qui se sentit toucher le fond tandis qu’il fixait les beaux yeux de son amant remplit de larmes, horrifié d’être à l’origine de toute cette tristesse. Inspirant une soudaine bouffée d’air, le jeune voleur prit la parole pour s’expliquer.

- Non mon amour ce n’est pas ce que… Enfin je ne voulais pas…


Fermant les yeux et déglutissant avec difficulté, Haru tenta de retrouver son calme avant de reprendre.

- Pardonne moi, j'ai dis ça sans réfléchir, je suis désolé je ne parlais pas de ce qu’il c’est passé ce soir, je te le jure et…

Mais il arrêta soudain de parler, son visage se figeant dans une expression d’Horreur tandis qu’il comprenait enfin le mauvais pressentiment qui grandissait en lui depuis un moment. Hideki venait de se placer sur la fenêtre comme ci il allait sauter et le sang d’Haru ne fit qu’un tour. Se précipitant, il l’attrapa et le tira en arrière avec tellement d’élan qu’il tomba lui-même au sol, son amant sur lui tandis qu’il tentait de calmer sa respiration saccadé qui lui donnait l’air d’avoir couru un marathon.

- Bordel mon amour qu’est ce que tu fous ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Visite en urgence [PV Hideki]. Empty
MessageSujet: Re: Visite en urgence [PV Hideki].   Visite en urgence [PV Hideki]. EmptyLun 23 Fév - 13:47

    Hideki n'entendait presque pas la voix de son amant, tant il était dans un autre monde. Celui si s'excusait et expliquait qu'il ne voulait pas dire ça. Évidemment, c'était impossible qu'il veuille lui faire du mal et qu'il pense de telles choses de lui mais le jeune hôte n'arrivait pas à s'ôter ça de l'esprit. Lorsqu'il commença à basculer vers l'arrière pour se jeter dans le vide, il ferma les yeux. Lorsqu'il les ouvrit à nouveau, il était au sol sur le jeune voleur. Il sentit le corps tout entier de celui ci, ce corps qu'il désirait tant et qu'il aimait tant. Pourquoi même dans de telles circonstances, il avait envie de lui ? C'était décidément une maladie d'être sans cesse exciter comme ça. Mais malgré tout il n'oubliait pas, il ne pourrait jamais effacer les mots de Haru de sa mémoire. Son cœur continuait de se serrer et il avait l'impression d'étouffer en permanence. Aki n'eut pas le temps de se relever que déjà le médecin et deux des infirmières entrèrent en trombe dans la chambre ameutés par les cris surement. Et même si les deux garçons ne voyaient pas son visage, ils allaient vite comprendre que celui ci était énervé.

    " - Non mais ça va pas ?! Vous êtes complètement fous ! Je vous ai dit d'éviter de trop bouger, vous voulez vraiment mourir ?! Inconscients ! Si c'était pour faire ça, j'aurais mieux fait de vous laisser faire l'amour ! C'était moins dangereux ! "

    Il était décidément très énervée. Les deux infirmières relevèrent Hideki pour le recoucher. Comment osait elle le toucher de la sorte devant Haru. L'hôte détestait ça, il détestait tous contact si ce n'était pas son amant. Quoi que maintenant il n'était plus sur de rien. Étaient ils toujours ensemble ? Il se laissa faire et se retrouva rapidement allongé et recouvert par une couverture. Puis lorsque le médecin remarqua le sang sur le lit et sur le sol il recommença à crier.

    " - Mais enfin qu'est ce que vous avez fait ?! Monsieur je vais vous demander de partir à présent, sinon il ne se remettra jamais sur pied ! "

    Il parlait à Haru bien sur. Hideki cru devenir fou. Comment osait il dire à l'homme de sa vie de partir et de le laisser seul ? Bien sur il souffrait de ce que celui ci lui avait dit, mais il était hors de question qu'il s'en aille, certainement pas. L'hôte voulu se relever mais les infirmières l'en empêchèrent. L'une d'elle lui caressa même les cheveux en lui souriant et en lui adressant quelques mots.

    " - Ne vous inquiétez pas, je vais m'occuper de vous. "

    Non elle était décidément folle. Si elle croyait qu'elle allait le toucher, elle se mettait un doigt dans l'œil celle là. Jamais il ne permettrait qu'elle agisse de la sorte et surtout pas devant Haru, c'était un manque de respect total et jamais il n'accepterait que quelqu'un manque de respect à l'homme de sa vie devant lui. Hideki la repoussa et jeta la couverture. Le médecin vint aussi le maintenir et il hurla.

    " - Non ! Laissez moi ! Haru aide moi ! "

    A cet instant il pria, pria très fort pour que son amant vienne l'aider et ne le laisse pas seul. Bien sur ils s'étaient disputés mais Aki l'aimait et il l'aimerait toujours quoi qu'il ferait. Une fois que l'équipe médicale l'aurait lâché, ils pourraient en discuter sans aucun doute, mais avant ça il fallait qu'il le débarrasse de ces gens qui le rendaient fou. Le médecin ne comprenait décidément pas que si Haru n'était pas là, Hideki n'y survivrait pas et ne réussirait pas à se soigner. Haru quand à lui devait bien comprendre par cette action qu'il l'aimait et avait besoin de lui à tout moment de sa vie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Visite en urgence [PV Hideki]. Empty
MessageSujet: Re: Visite en urgence [PV Hideki].   Visite en urgence [PV Hideki]. EmptyMer 25 Fév - 2:59

Allongé sur le sol, son amant sur lui, Haru tentait désespérément de reprendre son souffle tandis qu’un sentiment d’horreur grandissait en lui. Hideki venait d’essayer de se suicider, il l’avait vraiment fait et le jeune voleur se sentit soudain pris d’une violente panique alors qu’il réalisait pleinement ce qu’il venait de se passer. Parce qu’il avait dit des choses horrible, son amant, son amour avait voulu mettre fin à ces jours et le jeune homme voulu mourir d’avoir été à l’origine d’une chose aussi affreuse. Il avait agis comme un idiot, parlé sans réfléchir et sans chercher à savoir l’impact que pourraient avoir ces mots sur la personne qu’il aimait et voilà le résultat… Comment aurait il pu continuer à vivre sans Hideki, sans le son de sa voix, sans son odeur, la douceur de sa peau ? Comment aurait il pu continuer à vivre si il n’avait pas rattrapé Aki à temps et si celui-ci était mort par sa faute ? Ca aurait tout simplement été impossible, et le fait de se dire qu’il avait à nouveau failli le perdre le rendit fou. Tremblant comme une feuille, il le serra dans ces bras et voulu lui dire qu’il était un imbécile, qu’il avait dit n’importe quoi et qu’il ne pensait pas une seule des horreurs qu’il avait prononcé. Il voulu lui dire qu’il l’aimait et que plus jamais il n’oserait lui faire du mal, qu’il mourrait pour lui et qu’il serait toujours là quoi qu’il arrive, cependant c’est à ce moment là que le le médecin se décida à entrer dans la chambre pour se mettre à crier un flot de paroles incompréhensible pour Haru qui ne pouvait penser à autre chose qu’à ce que son amant venait de faire. Sans vraiment comprendre pourquoi, il sentit qu’on lui arrachait presque Hideki des bras et sentit son cœur se serrer si fort dans sa poitrine que ça lui fit mal. Se relevant, il voulut arracher son amant au bras des femmes qui le couchaient dans le lit mais à nouveau le médecin se mit à crier et Haru comprit enfin le sens de ces paroles…

" - Mais enfin qu'est ce que vous avez fait ?! Monsieur je vais vous demander de partir à présent, sinon il ne se remettra jamais sur pied ! "

Ils étaient à l’hôpital… Pendant un instant, il avait tout simplement oublié ou ils se trouvaient, bien trop paniqué par le geste d’Aki pour penser à quoi que ce soit d’autre et le fait de s’entendre dire qu’il devait partir le rendit fou. Non, il ne pouvait pas partir, pas maintenant, pas avec ce qu’il venait de dire et ce qui c’était passé… C’était impossible et tan pis si le médecin n’était pas content il resterait avec Hideki… Lançant un regard noir à l'homme en guise de réponse, il se tourna vers le lit de son amant et vit alors cette infirmière qui lui caressait des cheveux en lui souriant et en le dévorant des yeux. Pour qui se prenait elle ? Ce n’était vraiment pas le moment pour ça et Haru fut amplement satisfait de voir celle ci se faire repousser par son amant. Cependant, le comportement des autres infirmières et du médecin qui voulurent empêcher Aki de se lever en le tenant comme ci il était fou ne lui plut pas du tout et, répondant au cri désespéré que son celui ci poussa, il s’approcha à grand pas du lit et les bouscula pour leur faire lâcher prise avant de prendre son compagnon dans les bras. Fermant les yeux, il ne se soucia pas du nouveau cri que poussa le médecin, lui demandant à nouveau de partir, ni des infirmières qui piaillaient comme des idiotes, visiblement outrée de se faire traiter de la sorte et se contenta de serrer Aki aussi fort qu’il put dans ces bras. Déposant plusieurs petits baisers dans son cou, il alla lui murmurer à l’oreille.

- Désolé mon amour, j’ai dis n’importe quoi, je n’ai pas réfléchi et je ne le pensais pas je te le jure. Je t’aime plus que tout au monde, pardonne moi s’il te plait… Mon amour ne refais plus jamais ça, je t’en supplie, ne recommence plus jamais !

A nouveau, il se rendit compte qu’il tremblait et que sa respiration était saccadée. Il avait eu si peur, et dieu qu’il s’en voulait… Il ne pourrait tout simplement jamais se le pardonner et il eut presque la nausée à la pensée qu’Hideki, lui non plus, ne lui pardonnerait pas. Se redressant, il déposa un baiser sur ces lèvres, avant de se tourner vers le médecin, s’inclinant devant lui.

- Je suis vraiment désolé pour ce qu’il vient de se passer, mais je ne partirais pas. Laissez moi rester, ça ne se reproduira plus, vous avez ma parole…

C’était tout simplement la première fois de sa vie qu’Haru s’excusait ainsi et il espéra sincèrement que ça marcherait. De toute façon, il ne partirait pas, peu importe ce qu’il lui en coûterait. Cependant, le bruit de pas énervés qu'il entendit s'éloigner de lui et celui de la porte de la chambre se claquant lui firent penser qu'il avait réussi et, redressant la tête, il resta quelques instants à fixer la porte de façon perplexe, se demandant si le médecin n'allait pas revenir d'une minute à l'autre avec des hommes de la sécurité. Lorsque il se dit finalement que ça n'arriverait pas, il se tourna de nouveau vers le lit et se mit à fixer Hideki de façon coupable, n'osant ni parler ni bouger de peur d'entendre celui ci lui dire que tout était fini et qu'il ne voulait plus jamais le revoir. Baissant les yeux au sol, le jeune voleur alla jouer avec la manche de la veste de son amant qu'il portait toujours sur lui et attendit avec angoisse que celui ci se mette à parler.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Visite en urgence [PV Hideki]. Empty
MessageSujet: Re: Visite en urgence [PV Hideki].   Visite en urgence [PV Hideki]. EmptyMer 25 Fév - 16:53

    Hideki se calma lorsqu'il sentit la chaleur du corps de son amant, son souffle, sa voix et sa douceur. Rien d'autre ne pouvait le calmer lorsqu'il était dans un tel état. Puis lorsque celui ci lui demanda pardon et le pria de ne plus jamais refaire ce qu'il avait fait, il ne dit mot, ne pouvant parler avec toutes ces personnes autour de lui. Ensuite Haru s'adressa au médecin et celui ci sembla se résigner, tant mieux il n'aurait pas eu le choix de toutes façons. Puis Aki vit que son amant ne bougeait pas, regardant le sol. Le jeune hôte resta dans le lit, il tourna la tête vers la fenêtre et après s'être calmé il commença à parler.

    "- Haru je t'aime ... Je t'aime plus que n'importe qui, plus que n'importe quoi. Tu es ma vie, mon souffle, mon cœur et mon univers. Tu es tellement plus que ça. Je n'aime et espère n'aimer que toi pour toujours. Si tu n'es pas là, le monde s'effondre autour de moi, j'ai du mal à respirer et mon cœur se brise. Je désire ton corps c'est vrai, mais si je le désire tant c'est parce que c'est le tient. Je n'ai pas envie de n'importe qui, juste de toi. Je te veux tout entier, je veux ton cœur et ton corps, je veux que tu n'appartiennes qu'à moi. Je n'ai pas envie que tu regardes un autre que moi, pas envie qu'on te matte dans les rues. Je suis jaloux de tous ces hommes et ses femmes qui ont la chance de voir à quel point tu es beau, qui ont la chance de voir ton sourire, j'aimerais être le seul. "

    Il marqua une pause. Jamais au grand jamais il n'avait fait une telle déclaration à qui que ce soit, pas même à Haru justement. Il aurait aimé éviter de revenir sur les mots que son amant avait prononcés et qui lui avait fait du mal, mais il savait parfaitement qu'il fallait en parler pour que ça s'arrange.

    " - Ce que tu as dit m'a vraiment fait mal. Je sais que tu ne le penses pas et je ne t'en veux pas mais j'ai cru te perdre. Ma vie sans toi n'existe plus alors quand tu as dit ça, j'ai préféré mourir. Je vais quitter mon travail. Je ferais n'importe quoi d'autre à la place mais je ne veux plus que tu penses de telles choses de moi. Et puis, moi je ne supporterais pas que tu fasse ça alors je me dit que tu te sentiras mieux si j'arrête aussi. "

    Hideki s'était calmé, il alluma une cigarette tout en dirigeant son regard sur le dos du jeune voleur pour continuer ce qu'il avait à dire.

    " - Tu es l'homme de ma vie. Tu peux rire si tu veux parce que je parle comme les femmes mais je le pense. Je t'aime et ça c'est une promesse qui ne se brisera jamais mon amour. "

    Il n'en dit pas plus, gardant son regard sur le dos de son partenaire. Il valait mieux que Haru reste de dos parce que le jeune homme était vraiment beau. De fines gouttelettes coulaient de ses cheveux et sur sa peau, il était excitant à mourir et surtout vraiment beau. Une multitude de choses se bouscula dans sa tête et il prit une grande décision dont il ferait part à son partenaire lorsqu'il serait sortit de l'hôpital. Ce n'était ni le lieu ni le moment pour l'instant. Aki ne bougea donc pas, espérant que Haru continue de l'aimer et reste avec lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Visite en urgence [PV Hideki]. Empty
MessageSujet: Re: Visite en urgence [PV Hideki].   Visite en urgence [PV Hideki]. EmptyMar 10 Mar - 0:09

Fixant le sol et ayant l’affreuse impression que chaque seconde durait une éternité, Haru attendait silencieusement d’Hideki dise quelque chose, n’importe quoi, même un « casse-toi » aurait été plus agréable à entendre que le silence gêné qui régnait désormais dans la pièce. C’était une situation oppressante et les murs blancs ainsi que l’odeur de l’hôpital n’aidait vraiment pas Haru qui sentit une bouffée de chaleur tout à fait désagréable l’envahir. Tandis qu’il attendait toujours, le jeune voleur se dit qu’il venait tout simplement de vivre l’une des pires soirées de sa vie. Entre la bagarre au bar à hôte, le fait que son homme se soit fait violer, leur départ précipité pour l’hôpital et l’attente affreuse qui en avait suivie sans oublier leur précédente dispute et ce qui venait de se passer… C’était tout simplement trop en si peu de temps et le jeune voleur se sentait de plus en plus mal au fil du temps qui passait. Il n’arrivait pas à chasser l’image d’Hideki assis sur cette fenêtre, fermant les yeux et ce laissant basculer dans le vide. Il avait vécu là le pire moment de sa vie mais il aurait peut être eu moins de mal à relancer la conversation si il avait réussi à se concentrer un peu plus sur ce qu’il se passait désormais. Il fallait absolument qu’il parle à Hideki et qu’il s’excuse à nouveau, encore et encore, car il pourrait le faire autant de fois qu’il le voudrait ça ne suffirait pas, ou du moins pas aux yeux du jeune voleur qui se haïssais d’avoir été à l’origine de toute cette histoire. Puis qu’il lui dise qu’il l’aime et que toute cette histoire était maintenant loin derrière eux. Mais cette histoire n’était peut être pas réellement terminé, et si Hideki avait finalement pris la décision de réellement mettre fin à leur relation ? Cette pensée rendait Haru complètement fou et il avait un mal monstrueux à se calmer. Mais enfin, il entendit la voix de son amant qui commençait à parler et, retenant son souffle de peur de l’entendre lui dire que tout était fini, il l’écouta attentivement, le cœur battant.

"- Haru je t'aime ... Je t'aime plus que n'importe qui, plus que n'importe quoi. Tu es ma vie, mon souffle, mon cœur et mon univers. Tu es tellement plus que ça. Je n'aime et espère n'aimer que toi pour toujours. Si tu n'es pas là, le monde s'effondre autour de moi, j'ai du mal à respirer et mon cœur se brise. Je désire ton corps c'est vrai, mais si je le désire tant c'est parce que c'est le tient. Je n'ai pas envie de n'importe qui, juste de toi. Je te veux tout entier, je veux ton cœur et ton corps, je veux que tu n'appartiennes qu'à moi. Je n'ai pas envie que tu regardes un autre que moi, pas envie qu'on te matte dans les rues. Je suis jaloux de tous ces hommes et ses femmes qui ont la chance de voir à quel point tu es beau, qui ont la chance de voir ton sourire, j'aimerais être le seul. "

Le jeune homme n’en crut tout simplement pas ces oreilles. Il s’attendait tellement à se faire rejeter que cette déclaration lui fit l’effet d’une balle. Comment Hideki pouvait il continuer à l’aimer et à dire des choses aussi belles après ce qui venait de se passer ? C’était irréaliste et Haru ne comprenait tout simplement pas comment son amant pouvait prononcer des paroles si touchantes à son égard alors que le voleur avait failli le tuer.

" - Ce que tu as dit m'a vraiment fait mal. Je sais que tu ne le penses pas et je ne t'en veux pas mais j'ai cru te perdre. Ma vie sans toi n'existe plus alors quand tu as dit ça, j'ai préféré mourir. Je vais quitter mon travail. Je ferais n'importe quoi d'autre à la place mais je ne veux plus que tu penses de telles choses de moi. Et puis, moi je ne supporterais pas que tu fasse ça alors je me dit que tu te sentiras mieux si j'arrête aussi. "


A nouveau, Haru n’arriva pas à croire les paroles de son amant. Hideki n’avait pas seulement voulu mourir à cause de lui mais pour lui et même si la différence pouvait sembler minime, pour Haru cela changeait tout. C’était encore pire d’ailleurs, car si Aki venait à mourir pour lui, le jeune voleur ne le supporterait pas. A nouveau des larmes lui montèrent aux yeux mais il les retint, il ne voulait plus pleurer devant son amant et à cet instant il se promit d’essayer de ne plus jamais le faire souffrir, d’être toujours là pour lui et de faire son bonheur jusqu’à en crever. Mais pour l’instant, ce qui était le plus important, c’était qu’Hideki venait de lui dire qu’il le pardonnait, qu’il ne lui en voulait pas. C’était tout simplement magnifique et le nœud qui s’était formé au creux son estomac se relâcha un petit peu sans vraiment disparaitre. Il était heureux, certes, mais il ne pouvait pas supporter le fait d’avoir ainsi blessé celui qu’il aimait. Les larmes dans les yeux de son amant lui avaient transpercé le cœur et il savait pertinemment qu’il ne se pardonnerait jamais ce qui venait se passer dans cette chambre d’hôpital.

" - Tu es l'homme de ma vie. Tu peux rire si tu veux parce que je parle comme les femmes mais je le pense. Je t'aime et ça c'est une promesse qui ne se brisera jamais mon amour. "


Cette dernière phrase finit d’achever Haru qui en eut presque le tournis. C’était tout simplement trop beau, beaucoup trop pour le jeune voleur qui n’avait jamais entendu une telle déclaration. Parler comme les femmes ? On en était bien loin, les paroles d’Hideki venait de transpercer le cœur de Haru qui en oublia momentanément ou il se trouvait et ce qui venait de se passer, l’émotion qui l’envahissait étant beaucoup trop forte pour qu’il puisse penser de façon cohérente. Une chaleur agréable envahissait lentement chaque centimètre carré de son corps et son cœur se mit à battre frénétiquement à l’intérieur de sa poitrine tandis qu’il réalisait totalement ce que son amant venait de lui dire. Il lui pardonnait… Son amour lui pardonnait tout ce qui venait de se passer et Haru était à présent si heureux qu’il ne put s’empêcher de se jeter littéralement sur Hideki, le serrant dans ces bras aussi fort qu’il le put tout en veillant bien sûr à ne pas lui faire mal et déposant une multitude de petits baisers sur chaque centimètre de la peau du visage et du cou de son amant. Comment aurait il pu le perdre ? C’était impossible, ils étaient fait l’un pour l’autre, Haru en était persuadé et pour cause, lui qui était hétérosexuel peu de temps encore auparavant était tout simplement tombé fou amoureux d’Aki ! Déposant un baiser sur les lèvres de son amant, Haru prit la main de celui-ci dans la sienne et le regarda dans les yeux. Même ainsi amoché, avec sa blouse d’hôpital, ces yeux rougis par les larmes et son teint pale, il était encore beau à en crever et le jeune voleur se mit à le dévorer quelques instants des yeux, laissant leurs visage à quelques centimètres l’un de l’autre avant de prendre la parole.

- Mon amour si tu savais comme je m’en veux, si tu savais comme j’ai mal de t’avoir poussé à faire ça… Je t’aime plus que tout au monde il n’y a que toi qui compte, toi et personne d’autre. Tan que je suis avec toi, plus rien n’a d’importance et si tu veux continuer à travailler comme hôte fais le, c’est ton travail et moi je ne veux pas que tu change ta vie pour moi, je veux juste en faire partie c’est tout... Rien que le fait de savoir qu’il t’arrive de penser à moi me rend fou de joie, je suis comblé tan que je sais que tu m’aimes, alors ne change pas pour moi. Tout ce que je veux mon amour, c’est que tu me jures de ne plus jamais recommencer ce que tu viens de faire, jamais tu m’entends ? Promets le moi s’il te plait mon amour…

Balayant d’un geste de la main l’une mèches de cheveux qui retombait sur le visage d'Hideki, Haru retourna déposer un léger baiser sur ces lèvres avant de plonger à nouveau son regard dans le sien, n’arrivant toujours pas se sortir de la tête l’image d’Hideki assis sur cette fenêtre.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Visite en urgence [PV Hideki]. Empty
MessageSujet: Re: Visite en urgence [PV Hideki].   Visite en urgence [PV Hideki]. EmptyMar 10 Mar - 13:54

    Hideki sentit les bras de son amant l'enlacer puis il savoura l'agréable plaisir de gouter à nouveau à ses lèvres. Puis à contre cœur il dut s'en détacher pour écouter les paroles de celui ci. Il entendit un à un, tous les mots que Haru lui offrait à présent. Rien ne pouvait être plus doux, rien ne pouvait lui faire plus plaisir que d'entendre tout cela. Mais pouvait il réellement lui promette de telles choses ? Cela voudrait dire qu'il ne pourrait pas mettre fin à sa vie si celle du jeune voleur lui était ôtée. Non il refusait de devoir vivre un jour sans lui, ça lui était impossible et il ne pouvait imaginer un avenir ainsi fait. Quand à son travail il était évident qu'il allait le quitter. Bien sur il souffrirait parce qu'on ne l'autoriserait pas à partir ainsi. Il était considéré plus ou moins comme une prostitué et ces gens là ne décident pas eux même de leur sort. Leur vie est dictée et dirigée par la personne qui les paye. Bien sur Aki avait un oncle très puissant mais il ne comptait pas faire appel à lui, demander de l'aide à cet homme le rendait fou, il ne pouvait pas. Il préférait encaisser les coups et les insultes qu'on lui cracherait au visage à sa démission, c'était une option plus envisageable selon lui. Hideki entreprit donc de répondre à son amant en laissant son regard plongé dans le sien.

    " - Je ne peux pas te promette de telles choses mon amour. Il m'est impossible de te dire que je ne ferais pas une autre tentative. Je n'ai pas envie de mourir puisque tu es là, mais si il s'avère que tu disparaisses un jour, je n'hésiterai pas à venir te rejoindre où que tu sois. Alors promet moi toi de ne pas me quitter. "

    Il n'aborda pas le sujet du travail, préférant éviter d'affoler son partenaire en lui expliquant ce qu'il risquait de lui arriver si il le faisait. Non il n'avait pas la moindre envie de le torturer d'avantage, il en avait déjà assez fait. Hideki avait beaucoup pleuré et ses yeux étaient rouges, son visage pâle comme la neige et plus encore et sa tenue n'était pas la plus belle qu'il ai portée. Il se trouvait vraiment laid mais cela ne l'empêcha pas de serrer Haru dans ses bras pour aller déposer quelques baisers dans son cou. Il avait l'impression de ne plus avoir fait ça depuis trop longtemps, beaucoup trop longtemps. La chaleur que le jeune homme dégageait était des plus agréables pour lui et il avait envie de la sentir d'avantage. A nouveau le désir s'emparait de lui. Aki voulait gouter à cette peau qu'il aimait tant, il voulait caresser ce corps qu'il aimait plus que tout, il voulait s'unir à l'homme de ses rêves. Mais il avait peur qu'à nouveau son partenaire pense qu'il ne désirait que son corps. Il relâcha donc son étreinte et se laissa tomber dans les coussins derrière lui en fermant les yeux et en soupirant. A vrai dire il en avait mare d'être toujours excité en touchant Haru, ça en devenait gênant et il pensait être devenu un peu trop pervers. Sa tête s'embrouillait et il ne comprenait vraiment plus ce que son corps faisait. Il était devenu incontrôlable tant il avait pris du plaisir.

    " - Pourquoi ? Pourquoi ai je toujours envie de toi, même dans ces moments la ... "

    Il n'en dit pas plus. Hideki se sentait déjà assez gêné de passer pour un pervers finit. Mais pouvait il faire quelque chose contre son corps qui désirait le jeune voleur du plus profond de lui même ? Non il ne pouvait pas luter contre ça.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Visite en urgence [PV Hideki]. Empty
MessageSujet: Re: Visite en urgence [PV Hideki].   Visite en urgence [PV Hideki]. EmptyMar 10 Mar - 16:23

Son regard toujours plongé dans celui de son amant, Haru l’écouta attentivement tandis que celui-ci parlait.

" - Je ne peux pas te promette de telles choses mon amour. Il m'est impossible de te dire que je ne ferais pas une autre tentative. Je n'ai pas envie de mourir puisque tu es là, mais si il s'avère que tu disparaisses un jour, je n'hésiterai pas à venir te rejoindre où que tu sois. Alors promet moi toi de ne pas me quitter. "


Souriant tristement, Haru alla caresser du bout des doigts la joue d’Aki. Bien sûr qu’il ne le quitterait jamais, comment pourrait il alors qu’Hideki lui avait redonné la vie ? C’était impossible et jamais ça ne se produirait, ou en tout cas c’était ce que le jeune voleur espérait de tout son cœur…

- Je te le promets mon amour. Tu es ma vie et je ne te quitterais pas, jamais…


Puis, déposant un nouveau baiser sur les lèvres de son amant, il profita de la douceur de l’étreinte que celui-ci lui donna, fermant les yeux au contact des lèvres de celui-ci sur sa peau et profitant de la chaleur du corps de celui-ci. Tout c’était passé si rapidement, en quelques jours seulement ils étaient tombés fous amoureux et avaient vécu déjà un bon nombre de coups dur. Mais peu importe, ils pourraient avoir à affronter autant d’épreuves que la vie voudrait leur en donner, ça ne changerait rien tan qu’ils pourraient les surmonter ensemble et voilà tout ce qui importait aux yeux du jeune voleur. Ainsi blotti entre les bras de son amant, il aurait tout simplement pu s’endormir tant il se sentait bien. Rien n’était plus efficace et plus doux que la chaleur, la voix et la douceur de la peau d’Hideki pour lui remonter le moral et à nouveau Haru se sentit bien, comblé et encore plus amoureux d’Aki si possible. Laissant l’une de ces mains se balader dans les cheveux due celui-ci, il profita encore quelques instants de la proximité de leurs corps avant de se séparer à contre cœur d’Hideki qui se laissa retomber sur les cousins

" - Pourquoi ? Pourquoi ai je toujours envie de toi, même dans ces moments la ... "


A nouveau, un sourire vint illuminer le visage d’Haru qui s’assit sur le lit de façon plus confortable avant de répondre

- Mais c’est parce que je suis irrésistible mon amour…


Se mordillant la lèvre inférieure de façon provocante en plongeant son regard dans les yeux de son partenaire, Haru eut soudain l’envie de s’amuser à embêter Hideki. Ce n’était peut être pas le moment, mais peu importe. Glissant l’une de ces mains sous le drap qui recouvrait Hideki, il la laissa lentement avancer vers la cuisse de celui-ci qu’il effleura du bout des doigts, remontant lentement vers l’intimité de son compagnon avant de brusquement retirer sa main a quelques centimètres de celle ci, s’arrêtant d’un coup et s’amusant à l’avance de la réaction que son amant allait avoir.

Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Visite en urgence [PV Hideki]. Empty
MessageSujet: Re: Visite en urgence [PV Hideki].   Visite en urgence [PV Hideki]. EmptyMar 10 Mar - 17:02

    Lorsque le jeune hôte entendit la promesse de son amant, il ne put réprimer un sourire. Il lui avait dit qu'il était sa vie et son cœur s'emballa comme un cheval au galop. Aucune parole ne pouvait être plus belle surtout lorsqu'elles étaient prononcées par l'homme qu'on aime. Enfin vint le moment où Hideki sentit un nouveau désir s'emparer de lui et lorsqu'il demanda à Haru pourquoi il avait encore envie de lui même maintenant, celui ci ne se priva pas de lui répondre avec humour. Ceci étant dit il n'avait pas tord. En effet, le jeune voleur était tout simplement irrésistible et Aki en avait fait les frais. Le malade sentit son désir augmenter lorsque son partenaire se mordit la lèvre. Il était beaucoup trop sexy lorsqu'il faisait ça, c'était une situation intenable. Mais cela ne semblait pas être finit. Lorsque Hideki sentit la main de son amant se glisser entre ses cuisses, les frôlant doucement, il sentit des frissons le parcourir et le plaisir monter. Mais la frustration prit sa place rapidement lorsque le jeune voleur retira brusquement cette main si agréable, juste avant de toucher l'intimité de Aki. Non il était décidément atroce de le torturer ainsi, lui qui semblait ne plus en pouvoir déjà. Après s'être à peu près remis de cette épreuve difficile, Hideki tourna la tête en rougissant et pris une mine boudeuse.

    " - Tu es cruel mon amour. Tu sais parfaitement que je ne peux pas bouger. Si j'étais dans un état normal je te prendrais ici de force jusqu'à te faire hurler de plaisir, mais tu sais que pour le moment je suis impuissant. C'est vraiment trop méchant ... "

    En effet il ne pouvait pas bouger, du moins très peu. Ses mouvements étaient limités et Haru semblait en profiter. Il s'adonnait à un jeu qui était presque une torture pour notre jeune malade. Même si il avait des difficultés à bouger à cause de ses plaies, il tira le bras de Haru afin de le serrer dans ses bras en caressant ses cheveux. Il alla ensuite déposer quelques baisers délicatement dans son cou, en lui suçotant la peau par moment, laissant quelques marques rouges. Ainsi il n'irait pas voir ailleurs, du moins il l'espérait. Ce n'était pas la raison première pour laquelle il avait fait ça, mais s'en était une quand même. Hideki passa ensuite sa main sous les vêtements du garçon, vêtements dont la veste lui appartenait. Il était à ce propos ravie que son amant la porte comme la montre pendentif qu'il lui avait offert, appartenant à sa mère. Sa main fraiche glissa sur le ventre du garçon puis passa dans le dos pour sentir d'avantage ce contact chaud qu'il aimait tant et qu'il désirait. Puis il plongea un regard suppliant dans celui du garçon.

    " - Ne me torture pas Haru s'il te plait, j'ai tellement envie de toi. "

    Aki était sincère mais au fond de lui il se doutait que Haru n'aurait pas envie de faire quoi que ce soit ici, de peur d'être vue peut être. Quoi que le jeune hôte avait un grand fantasme, le prendre contre une grande baie vitré, en haut d'un grand immeuble. C'était une idée très obscène mais tellement excitante de faire l'amour au dessus de tous ces gens, incapables de les voir tant ils étaient haut. Enfin pour le moment il ne fallait pas trop rêver, ses envies il allait se les mettre où il pensait car il se doutait fort bien que son amant ne ferait pas ça. Encore une fois il aurait aimé le sentir au dessus de lui, bougeant son bassin, il aurait aimé être en lui, le faire gémir et crier tout de suite.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Visite en urgence [PV Hideki]. Empty
MessageSujet: Re: Visite en urgence [PV Hideki].   Visite en urgence [PV Hideki]. EmptyMar 10 Mar - 20:32

Comme Haru s’y attendait après avoir ainsi torturé son amant, il le vit tourner la tête et prendre un air boudeur des plus adorables qui fit monter une vague de désir en lui. Lui aussi bien sûr avait très envie d’Aki mais l’endroit où ils se trouvaient et surtout l’état de son amant ne cessait de le tourmenter et il avait donc un mal fou à prendre sa décision. Il aurait juste aimé pouvoir faire l’amour avec celui qu’il aimait sans aucune contrainte…

" - Tu es cruel mon amour. Tu sais parfaitement que je ne peux pas bouger. Si j'étais dans un état normal je te prendrais ici de force jusqu'à te faire hurler de plaisir, mais tu sais que pour le moment je suis impuissant. C'est vraiment trop méchant ... "

Décidément, cette mine boudeuse et cette voix avait le don de faire fondre Haru qui s’en voulut presque d’avoir ainsi voulu s’amuser avec son amant. Mais d’un autre coté, il était tellement tentant de continuer à jouer ainsi juste pour pouvoir continuer de s’attendrir encore et encore contre la mine frustré d’Aki que le jeune voleur eut du mal à ne pas recommencer son petit jeu. Puis, il se laissa lentement attirer dans les bras d’Hideki, fermant les yeux pour savourer une fois de plus les baisers que celui vint déposer dans son cou, suçotant sa peau de façon si sensuelle que le jeune voleur sentit une nouvelle vague de désir monter en lui. Puis, il sentit la main fraiche de son amant qui se glissait sous son t-shirt, caressant la peau de son ventre avant de se diriger vers son dos, lui procurant une vague incontrôlable de frissons.

" - Ne me torture pas Haru s'il te plait, j'ai tellement envie de toi. "


Rouvrant les yeux, Haru alla plonger son regard dans celui de son amant tandis qu’il sentait son cœur battre de plus en plus fort. Restant quelques instants immobile, il continua à soutenir le regard d’Aki tandis qu’il luttait intérieurement contre lui-même. Il mourrait d’envie de faire l’amour et il savait bien sûr qu’Hideki le voulait aussi, mais il avait si peur de le blesser à nouveau qu’il ne savait comment faire. Se redressant légèrement, il posa son regard sur la fenêtre et resta un instant pensif. Il avait aussi peur de faire de la peine à Hideki s’il le repoussait à nouveau et il ne voulait surtout pas faire quoi que ce soit qui puisse lui faire mal une nouvelle fois. Et surtout il y avait ces blessures qui risquaient de se rouvrir si jamais le bel hôte s’agitait trop et si ça arrivait, non seulement Haru s’en voudrait à mort d’avoir à nouveau blessé son amant mais en plus de ça il se ferait virer de l’hôpital pour de bon cette fois ci et il n’avait vraiment pas envie de laisser Hideki seul dans un endroit aussi sordide… Se redressant donc totalement et à contre cœur, Haru prit la main qu’Hideki avait laissé dans son dos et la replaça sur le lit de façon à ce qu’elle ne soit plus en contact avec lui et continua de fixer la fenêtre pour éviter ainsi d’avoir à croiser les yeux de son compagnon qu’il craignait coléreux ou pleins de larmes. Il resta ainsi quelques instants assis sur le lit, laissant un silence des plus désagréables planer dans la chambre d’hôpital et tachant tan bien que mal de contrôler l’envie qui ne cessait de grandir en lui. Puis il amorça un mouvement pour se lever, histoire de retourner sur sa chaise pour mettre un peu de distance entre son corps et celui de son amant et ainsi éviter de se jeter sur lui et c’est alors que son regard se posa sur Hideki. Il était tout simplement magnifique, beau à en crever et l’émotion qu’Haru ressentit à ce moment là fut plus forte que tout le reste. Se jetant littéralement sur Hideki, il plaqua sauvagement ces lèvres contre les siennes dans un baiser proche de la rage et fit passer l’une de ces mains dans les cheveux de son amant tandis que l’autre s’affairait déjà à se glisser sous les draps pour aller débarrasser Aki de cette foutue blouse d’hôpital. Il avait un besoin incontrôlable de gouter au gout exquis des lèvres de son amant, de sentir la chaleur de sa douce peau contre la sienne, puis de l’entendre gémir de plaisir et répéter son nom encore et encore tandis qu’ils feraient l’amour. Il ne désirait plus que ça et le fait d’avoir failli perdre Hideki n’avait fait que renforcer ce besoin, rendant Haru littéralement fou de désir.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Visite en urgence [PV Hideki]. Empty
MessageSujet: Re: Visite en urgence [PV Hideki].   Visite en urgence [PV Hideki]. EmptyMar 10 Mar - 22:38

    Hideki sentit son amant se détacher de lui. Il n'avait pas envie, il le voulait maintenant plus que jamais, plus qu'hier mais moins que demain, un peu comme son amour pour lui. Il aurait aimé lui attraper le bras, l'empêcher de se reculer. Avant même qu'il ai eu le temps de faire quoi que ce soit, le jeune voleur se leva et après avoir posé un regard sur l'hôte, se jeta sur lui. Que se passait il ? Aki l'ignorait mais il s'en fichait. Il se rendait compte que Haru avait envie de lui autant que lui même. Cette pensée le rendait fou de joie et pris dans la passion et dans leur fougue, ils s'embrassèrent sauvagement. Hideki passa une main derrière la tête du garçon pour faire une pression dessus afin de l'empêcher de se détacher de lui. Il était excité au plus haut point et il n'avait pas la moindre envie que Haru change d'avis et s'arrête. Il apprécia la main dans ses cheveux et celle glissant sous les couvertures afin de retirer cette blouse beaucoup trop gênante. En peu de temps, Hideki se retrouva totalement nu à la lumière du jour, son intimité recouverte par le tissu blanc. Son corps était marqué par les coups, de nombreuses plaies se trouvaient sur sa peau laiteuse mais cette fois il ne se cacha pas. Il voulait se montrer comme il était à l'homme de sa vie. Bien sur il était un peu gêné mais il arriverait à affronter ça. C'est avec peine qu'il détacha ses lèvres de celle de son partenaire pour plonger son regard dans le sien de façon très sensuel.

    " - Je ne peux pas bouger mon amour, il ne faudrait pas ouvrir mes blessures. "

    Un sourire se dessina sur ses lèvres après cette réplique, une sourire plein de séduction. Il caressa à nouveau les doux cheveux de son amant qu'il aimait tant puis il approcha ses lèvres de l'oreille du garçon afin de terminer ce qu'il avait dit précédemment. Il murmura donc d'une voix à peine audible mais tellement excitante.

    " - Fais de moi ce que tu veux ... "

    En effet Aki ne pouvait pas bouger, mais il pouvait toujours faire l'amour si Haru prenait les choses en main. Avec douceur il retira sa propre veste des épaules du voleur, puis il lui ôta aussi son haut afin de laisser son torse nu. Hideki traça de fines lignes sur cette peau si agréable avec ses doigts. La situation était des plus excitante et c'était une des rares fois où ils allaient faire l'amour à la lumière. Tant mieux cela serait encore meilleur de voir son sexe pénétrer l'intimité de Haru. Rien que d'y penser il frissonnait. Puis il s'appuya un peu plus dans ses coussins et retira la couverture posée sur lui afin de laisser l'intégralité de son corps nu à la vue de son partenaire. Hideki attendit ainsi, ne pouvant pas vraiment bouger. Son sexe était déjà gonflé et il n'attendait qu'une chose, être caressé.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Visite en urgence [PV Hideki]. Empty
MessageSujet: Re: Visite en urgence [PV Hideki].   Visite en urgence [PV Hideki]. EmptyMer 11 Mar - 0:02

Achevant d’enlever la blouse d’Hideki, Haru l’envoya dans un coin de la pièce et put enfin laisser l’une de ces mains parcourir le torse de son amant, profitant de la douceur de la peau de celui-ci et tachant de ne pas lui faire mal. Il était soudain devenu comme fou et il n’avait plus qu’une seule envie, sentir Hideki en lui et faire l’amour avec lui jusqu’à ce qu’ils meurent dans les bras l’un de l’autre. Sa langue dansant avec celle de son amant avec fougue, Haru sentit la main de son amant se poser sur sa tête en exerçant une légère pression et rien que ce contact lui donna une série de frissons incontrôlable qui firent à nouveau monter une vague de désir en lui. Le fait de savoir que le corps nu de son amant se trouvait juste là à moitié sous son corps lui fit perdre la raison et il en oublia presque qu’ils étaient dans un hôpital. Mais alors qu’il continuait de gouter encore et toujours aux lèvres de son amant, il le sentit soudain se détacher de lui et le regarda perplexe.

" - Je ne peux pas bouger mon amour, il ne faudrait pas ouvrir mes blessures. "


C’était vrai, et si Haru n’avait pas été si excité il se serait contenté de soupirer et de retourner sur sa chaise sans demander son reste. Seulement voilà, à présent il n’était plus question de faire marche arrière et le regard sensuel qu’Hideki lança au jeune voleur n’était pas pour le raisonner. Le sentant approcher ces lèvres de son oreille, Haru ferma les yeux et ne put retenir un léger soupir de contentement lorsqu’il sentit le souffle chaud de son amant sur celle-ci.

" - Fais de moi ce que tu veux ... "


A l’entente de ces mots, une nouvelle série de frissons vinrent parcourir son corps et il sentit une douce chaleur se rependre dans le bas de son ventre tandis que son intimité déjà gonflée de plaisir ne cessait de grossir, le faisant se sentir beaucoup trop à l’étroit dans son pantalon. Gardant les yeux clos, il se laissa faire lorsqu’Hideki lui enleva sa veste puis le t-shirt qu’il avait enfilé à la va vite avant de partir. La fraicheur de l’air qui s’engouffrait par la fenêtre laissée ouverte sur sa peau désormais brulante de désir lui donna la chaire de poule et restant immobile, il dévora Hideki des yeux tandis que celui-ci laissait ces doigts parcourir avec douceur le torse du jeune voleur. Puis, le bel hôte enleva les couvertures qui le recouvrait encore en partie et laissa son corps nu aux yeux d’Haru qui ne se gêna pas pour le dévorer littéralement des yeux, se léchant les lèvres de façon presque obscène tandis qu’il redécouvrait ce corps qu’il chérissait tant. N’y tenant plus, il retourna embrasser Hideki un bref instant avant de laisser ces lèvres descendre lentement le long de son cou et de son torse, mordillant et suçotant la peau par endroit avec délice, s’attardant sur les petits boutons de chair et laissant sa main remonter lentement le long de la cuisse de son amant avant de se poser sur l’intimité de celui-ci qu’il commença à caresser lentement du bout des doigts. Il était à présent si excité qu’il ne chercha pas à savoir si la porte de la chambre était verrouillé ou si il était possible que quiconque les vois, désormais tout ce qui l’importait, c’était ce corps qu’il désirait plus que tout et qui lui était offert. Continuant ces baisers, il arriva finalement à l’intimité d’Hideki qu’il continua à caresser encore un peu avec ces mains tandis qu’il lançait un regard provoquant à son partenaire, lui souriant de façon perverse. Puis il commença d’abord par lécher l’intimité de son amant de tout son long avant d’en sucer lentement le bout à plusieurs reprises, sa main descendant maintenant au niveau des bourses d’Hideki qu’il caressa lentement. Enfin, il prit le sexe de son compagnon en bouche et commença une série de lents va et vient. Comme toujours, il aimait faire languir Hideki et n’accélérerait pas le mouvement tant que celui-ci ne lui demanderait pas. Il était devenu pour lui tellement excitant d’entendre la voix saccadé et gémissante du bel hôte en train d’en demander plus qu’Haru n’arrivait désormais plus à s’en passer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Visite en urgence [PV Hideki]. Empty
MessageSujet: Re: Visite en urgence [PV Hideki].   Visite en urgence [PV Hideki]. EmptyMer 11 Mar - 19:35

    Haru était en train d'infliger une véritable torture au jeune hôte qui frissonnait à chacune des caresses de celui ci. Il s'étonna d'être aussi sensible au moindre frôlement mais le fait qu'il soit faible devait peut être jouer aussi sur son état actuel d'excitation. Les mains de Haru sur son sexe provoquaient un plaisir fou à Aki qui tremblait presque. Le jeune voleur savait comment l'exciter à présent, il le connaissait beaucoup trop bien et ce sourire des plus pervers qu'il lui adressait n'arrangeait pas l'excitation qui montait en flèche. Enfin une main passa au niveau de ses deux parties de chaires et il sentit un spasme le parcourir. Haru pouvait profiter entièrement de ce spectacle des plus plaisants puisque la pièce était parfaitement éclairée. Des gémissements s'évadaient de la bouche de l'hôte et son corps vibrait énormément. Vint le moment où son sexe fut caressé par les lèvres du jeune voleur. Là Hideki ne put se retenir, il s'accrocha au drap et poussa un cris déchirant le silence. Son corps était déjà en sueur, de fines gouttelettes coulaient sur le paysage blanc les entourant et un filet de salive glissa de sa lèvre au niveau de son piercing tant le plaisir était intense. Ses yeux s'humidifièrent et les battements de son cœur accélérèrent. Aki commençait à avoir du mal à respirer. Il posa son regard sur Haru et vit distinctement sa bouche monter et descendre sur son membre érigé avec une lenteur monstre. C'était beaucoup trop excitant comme scène et cela eu pour effet d'amplifier son désire de le prendre maintenant. Malgré tout il se retint et alla appuyer sur la tête du garçon de sa main droite mais il ne put le faire longtemps tant le plaisir était fort. Il se bascula à nouveau en arrière, tombant contre le coussin pour hurler de plaisir.

    " - J'ai envie de toi mon amour ... Vite ... "

    Et c'était vrai, il avait beaucoup trop envie de lui à cet instant et il allait avoir beaucoup de mal à tenir plus longtemps. Son sexe était déjà gonflé et très imposant, il ne faisait pas de doute que Haru prendrait un plaisir fou à le recevoir en lui. De plus la position qu'ils allaient être obligé d'adopter, était une position qui permettrait à Aki d'aller tout en profondeur, allant toucher la prostate du jeune homme. Mais pour le moment ils en étaient aux caresses, caresses qui arrachaient de nombreux gémissements et cris à Hideki qui semblait prêt à craquer d'un moment à l'autre. Son visage était rougit par le plaisir. Une de ses mains alla se poser sur sa tête sur laquelle il se crispa, son dos se cambra, jamais il n'avait autant pris de plaisir. Il se retenait avec difficulté de venir entre les lèvres de l'homme de sa vie et il lui criait intérieurement d'arrêter tout en le suppliant avec son corps de continuer.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Visite en urgence [PV Hideki]. Empty
MessageSujet: Re: Visite en urgence [PV Hideki].   Visite en urgence [PV Hideki]. EmptyJeu 12 Mar - 1:16

Haru n’avait plus froid du tout à présent et même l’air frais qui continuait de s’infiltrer par la fenêtre n’arrivait pas à refroidir la peau brulante de son torse. Continuant ces caresses sur le sexe d’Hideki, il se délecta à la vue de son visage gémissant de plaisir tandis qu’il descendait l’une de ces mains vers son propre pantalon qu’il commença à déboutonner. Il était plus excité que jamais, peut être parce que c’était la première fois qu’ils faisaient l’amour en pleine lumière ou encore parce qu’ils se trouvaient dans une chambre d’hôpital et qu’il leur était totalement interdit de faire quoi que ce soit de sexuel. Et en fait peu importe pourquoi, ce qui était sûr c’est que le voleur avait plus envie que jamais de son compagnon, envie qui s’intensifia encore un peu plus lorsque celui-ci vint glisser l’une de ces mains dans ces cheveux, suivant le mouvement de va et vient d’Haru et appuyant légèrement pour lui faire accélérer la cadence lorsqu’il jugeait le rythme trop lent. Continuant sa douce torture en tentant d’être le plus lent possible, Haru eut presque envie de rire lorsque son amant poussa un cri plus puissant que les autres, cri qui avait certainement était entendu par le personnel de l’hôpital. A cette pensée, Haru songea que si le médecin et les infirmières revenaient et les trouvaient dans cette position, il serait peut être contraint de s’en aller et il hésita un instant à aller fermer la porte à clé avant d’y renoncer. Finalement, le fait de savoir qu’ils pouvaient être surpris à n’importe quel instant rendait la chose plus excitante encore et puis Haru n’avait pas la moindre envie de laisser son amant seul sur le lit même une seule seconde tant le fait de le voir se cambrant et gémissant était excitant. Finalement, celui-ci sembla ne plus en pouvoir d’attendre et il demanda à Haru de se dépêcher. Obéissant docilement, Haru se redressa et commença à enlever son pantalon déjà déboutonné qu’il fit glisser avec une lenteur infinie sur ces hanches, regardant Hideki avec un sourire mi-pervers mi-sadique en continuant à prendre du plaisir à le faire languir. Il le descendit ainsi jusqu’en bas et le retira entièrement, se retrouvant en caleçon et marquant pause pour retourner donner quelques coups de langue sur l’intimité d’Hideki, sachant pertinemment qu’il le torturait beaucoup trop et qu’il paierait certainement pour ça une prochaine fois. Peu importe, il était vraiment trop bon pour lui de voir Hideki haletant, les yeux humidifiés par le plaisir et de l’entendre gémir et supplier. Cependant il finit tout de même par se décider à accélérer les choses et, lançant un dernier regard brulant de désir à Hideki, il se débarrassa du dernier morceau de tissu qui le recouvrait avant de se placer à califourchon sur son amant. Plaçant le sexe de celui-ci à l’entrée de son intimité, il le fit pénétrer avec une lenteur infinie en lui, plaquant sur sa bouche une main tremblante qui n’arriva pas à étouffer totalement le gémissement de plaisir qu’il poussa. S’immobilisant un instant, il ferma les yeux la respiration haletante le temps que son corps s’habitue totalement à la présence de son compagnon en lui. C’était la première fois qu’ils faisaient l’amour ainsi et la position dans laquelle ils étaient était des plus agréable pour le jeune homme qui sentit le plaisir grandir en lui alors qu’il commençait lentement à bouger son bassin, sa respiration devenant plus saccadé encore et ayant un mal fou à s’empêcher de gémir violement de plaisir. Même si le fait de faire l’amour dans un endroit ou ils pourraient être surpris l’excitait particulièrement, il n’avait cependant pas envie que le médecin revienne voir ce qui se passait dans la chambre et mette fin au moment qu’il était en train de partager avec son amour. L’une de ces mains toujours plaqué sur sa bouche, il accéléra les mouvements de son bassin tout en agrippant violement un morceau de drap et son regard plongé dans celui de son amant, il tacha tan bien que mal de faire durer le plaisir au maximum. C’était cependant difficile, car rien que le fait de voir Hideki en train de gémir lui faisait prendre plus de plaisir encore, si bien qu’il ne fut vite plus possible de passer inaperçu tant ces gémissements devenaient puissant… L’hôte était tout simplement magnifique et excitant à en crever, la chaleur de sa peau, le doux son des râles de plaisir qui s’échappaient de ces lèvres et ces si beaux yeux humidifiés par le plaisir… S’en était trop pour Haru, et c’est dans un dernier gémissement roque de plaisir qu’il finit par jouir, se laissant tomber sur le torse de son partenaire tandis qu’il cherchait en vain à retrouver sa respiration, n’ayant même pas assez de force pour rouler sur le coté et laisser ainsi un peu d’air frais à son amant. Fermant les yeux et sentant son cœur battre à tout rompre dans sa poitrine, il finit tout de même par se pousser un peu et s’allongea aux cotés d’Hideki, lui souriant tendrement tandis qu’il lui prenait la main avant de lui chuchoter quelques mots entre deux grandes bouffées d’air.

- Tu sais mon amour si on continue comme ça on va finir par mourir d’épuisement dans les bras l’un de l’autre… Si tu me tue à cause de ta perversité alors qu’on n’est même pas encore marié je risque de le prendre mal je te préviens !


Lançant un sourire amusé à son compagnon tout en caressant du bout des doigts la peau encore brulant de son torse, le jeune voleur ferma les yeux et s’imagina soudain marié avec Hideki. Cette pensée le fit rire doucement, dieu comme ils seraient mignons tout les deux en bon petit couple marié, avec des enfants, une grande maison, une belle voiture et un chien ! Si les choses pouvaient finir ainsi, Haru serait certainement la personne la plus heureuse au monde...
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Visite en urgence [PV Hideki]. Empty
MessageSujet: Re: Visite en urgence [PV Hideki].   Visite en urgence [PV Hideki]. EmptyJeu 12 Mar - 11:08

    Hideki cru mourir d'impatience lorsque son amant retira son pantalon lentement. De plus il semblait le faire exprès si on en croyait son sourire et le jeune hôte n'en pouvait vraiment plus. Son membre était dressé, dur et gonflé comme jamais et il commençait à lui faire vraiment mal. Enfin après l'avoir torturé encore et encore, Haru vint se placer au dessus de lui et Aki le laissa faire, regardant son corps dans les moindre détails comme si il ne l'avait jamais fait avant. Un profond gémissement sortit d'entre ses lèvres lorsqu'il sentit cette pression si agréable se former autour de son sexe lorsqu'il pénétra son partenaire. La position était des plus plaisantes et il fallait avouer que la vue qu'il avait était des plus magnifiques. Il ne pouvait s'empêcher de regarder son propre membre entrer et sortir doucement de cet endroit qui lui faisait tant de bien. Il commençait à avoir le souffle court tant le plaisir était présent. Ses mains allèrent se perdre dans les reins du voleur, savourant le contact de ses doigts sur cette peau si chaude et humide. En vérité Haru ne le voyait pas, mais une infirmière venait d'ouvrir la porte et l'avait vite refermé chose qui avait fait rire Aki intérieurement. Il oublia vite cette vision et pensée. Ses gémissements perçaient le silence minute après minute et dans un dernier coup de reins, ils se déversèrent l'un et l'autre. Puis le jeune voleur retomba sur le corps de l'hôte qui avait un mal fou à reprendre sa respiration mais qui aimait aussi beaucoup sentir leurs corps l'un contre l'autre. Haru finit par rouler sur le côté pour prononcer quelques mots des plus agréables à Aki. Celui ci laissa un sourire se dessiner sur son visage tout en tentant de reprendre ses esprits. Puis se rappelant de l'intrusion précédente, il attrapa la couverture pour les couvrir correctement avant que quelqu'un n'entre. Et en effet c'est ce qu'il arriva. L'infirmière était bien évidemment partit cherché le médecin. Hideki n'avait même pas eu le temps de répondre à son amant.

    " - Mais à quoi jouez vous encore ? Vous ne me causez que du soucis !
    - Vous avez qu'à me laissez sortir.
    - De toutes façons si j'en crois ce que je vois, vous êtes tout à fait apte à partir. Quittez cet hôpital non de dieu ! "

    Le médecin ressortit en claquant la porte et Hideki ne put s'empêcher de rire. Cela aurait du être quelque chose de gênant mais non lui ça le faisait rire, il était étrange quand il s'y mettait. En vérité il était ravie de pouvoir sortir parce qu'il avait quelque chose à faire et il comptait bien aller le faire. Il resta allongé ainsi quelques minutes puis il vint murmurer quelques mots à l'oreille de son amant, doucement très doucement d'une voix à peine audible mais très sensuel.

    " - Et si un jour on inversait les rôles ? Cela ne me dérange pas d'être pris. "

    Il parlait bien sur d'un point de vu sexuel. Il avait le don de sauter du coq à l'âne mais il s'en foutait. En vérité il pensait à Haru en disant ça. Hideki avait l'habitude d'être pris par ses clients et il se disait qu'après tout, être pénétré par Haru devait être tellement bon. Il préférait être le dominant cela va de soi mais il avait envie que le jeune voleur prenne du plaisir alors faire une inversion des rôles de temps en temps ne pouvait pas être si mal que ça. Aki laissa un sourire se dessiner sur ses lèvres puis il déposa un baiser dans le cou de son partenaire avant de finir par se lever, complètement nu pour enfiler des vêtements. Vêtements un peu abimés puisque c'était ce qu'il avait à l'entrée de l'hôpital. De toutes façons il voulait rentrer prendre une douche et avait quelques idées en tête.

    " - Je t'invite au restaurant mon amour. Rejoint moi à huit heures au centre commercial ce soir d'accord ? "

    Il posait la question mais en vérité il n'attendait pas de réponses, pour lui un refus n'était pas envisageable. Il revint donc vers Haru toujours allongé et déposa un baiser sur son front pour terminer par quitter la chambre. Le jeune voleur devait le trouver bien pressé mais il n'avait pas le choix, il avait certaine chose à faire très importantes pour lui.

    [ » Restaurant ]

    HS : Lol je te laisse poster une dernière fois pour cloturer et puis tu ouvre au restaurant ou j'ouvre ? Enfin si tu veux bien qu'on continue à RP bien sur MDRRR. Ou alors tu ouvre le restaurant en faisant plus ou moins la réponse de ce poste là bas ? Préviens moi par mp si tu veux ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Visite en urgence [PV Hideki]. Empty
MessageSujet: Re: Visite en urgence [PV Hideki].   Visite en urgence [PV Hideki]. EmptyJeu 12 Mar - 14:44

Ayant toujours les yeux clos, Haru sentit soudain que son amant remontait la couverture sur leurs deux corps nu. Il voulut protester car il avait encore beaucoup trop chaud pour se couvrir ainsi mais le bruit de la porte de la chambre s’ouvrant lui fit soudain comprendre le geste de son compagnon et ouvrant les yeux, il vit que le médecin était à nouveau rentré dans la chambre et semblait d’assez mauvaise humeur. Ecoutant le bref échange de parole qu’il eut avec Hideki, Haru sourit de contentement en apprenant que le jeune homme pouvait enfin sortir de l’hôpital. A présent, ils n’avaient plus l’obligation de rester dans cet affreux hôpital et cette information suffit à redonner des forces à Haru qui s’étira longuement comme ci il venait de passer une longue nuit de sommeil réparatrice. A cet il entendit Hideki lui murmurer quelques mots à l’oreille.

" - Et si un jour on inversait les rôles ? Cela ne me dérange pas d'être pris. "


Sans qu’il ne puisse le retenir, un rire s’échappa des lèvres du jeune voleur qui donna une légère tape sur la tête d’Hideki. Décidément, le jeune hôte était beaucoup trop pervers et ça avait le don de faire fondre Haru qui ne put s’empêcher de se sentir excité face à la proposition de son amant. Jamais encore ce n’était lui qui avait pris Aki et il se demanda ce que cela ferait si ça venait à arriver un jour. Ce serait surement bon à en mourir et Haru se promit d’y repenser la prochaine fois qu’ils se retrouveraient seul tout les deux dans un lit. Il n’eut cependant pas le temps de répondre à son amant que déjà, celui-ci déposait un baiser sans son cou avant de se lever et de se mettre à enfiler rapidement ces vêtements. Il était semblait soudain bien pressé de partir, et ce changement soudain de comportement laissa Haru perplexe.

" - Je t'invite au restaurant mon amour. Rejoint moi à huit heures au centre commercial ce soir d'accord ? "


Arquant un sourcil, le jeune voleur continua de fixer Aki de façon plus ou moins abasourdie et se contenta d’hocher lentement la tête de haut en bas pour approuver. Il ne comprenait pas vraiment la soudaine motivation qui c’était emparée d’Hideki, ni pourquoi celui-ci avait visiblement décidé de partir seul de l’hôpital, mais peu importe. Il avait certainement des choses à faire, et Haru ne pouvait que comprendre, ayant lui-même de son coté deux trois choses de prévu, comme aller se coller aux gens dans la rue par exemple… Immobile, il n’eut presque pas de réaction lorsqu’Hideki vint poser un baiser sur son front et le regarda partir en coup de vent. Sans vraiment comprendre le comportement du jeune homme, Haru resta immobile quelques instants encore avant de se lever à son tour, beaucoup plus lentement que son compagnon et se mit à rassembler ces affaire qui avaient volées dans à peu prés tout les coins de la pièce. Lorsque ce fut fait, il ouvrit à son tour la porte et parti d’un pas léger de cette maudite chambre, non mécontent de laisser derrière lui cet hôpital affreux et ces foutues odeurs de désinfectant.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Visite en urgence [PV Hideki]. Empty
MessageSujet: Re: Visite en urgence [PV Hideki].   Visite en urgence [PV Hideki]. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Visite en urgence [PV Hideki].
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hakujoo :: 

[ せってい ・ Forum ]

 :: » Corbeille :: • Sujets Abandonnés
-
Sauter vers: