Hakujoo



 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 _.:Ogawa Akari:._

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: _.:Ogawa Akari:._   Dim 15 Fév - 18:41

PROFIL



NOM : Ogawa.
PRÉNOM : Akari.
SURNOM :
- Akawa (par les personnes où il travaillait avant, on ne l'appel plus comme ça).
- Shin.
AGE : 20 ans.
DATE ET LIEU DE NAISSANCE : Né le 14 Février 1989 à Osaka.
NATIONALITÉ : Japonais.
EMPLOI : ///.
ANNÉE ET MATIÈRE : 1ère Année - Langues.
ORIENTATION SEXUELLE : Bisexuel, à tendance Homosexuel.
GROUPE : Kashikoi.




PHYSIQUE

ASPECT PHYSIQUE :
J’ai envie de dire, détail numéro un : il est en fauteuil roulant.
Mais bon, passons ce « léger » détail. Akari mesure environ 1m78, ce qui est plutôt pas mal pour un asiatique, en fait c’est même très bien, soyons franc, mais quand on passe sa journée assit ce n'est pas un fait tout à fait passionnant. Il pèse 54 kilos: oui, il est maigre. Trop maigre, mais de un il n'a jamais pu manger à sa faim avant l'année dernière, et de deux c’est son métabolisme qui le veut, il n’a pas eut le choix on s’en doute bien. Akari a la peau blanche, et le corps doucement musclé, enfin surtout la partie haute, pour être franc. Sinon, il se tient droit et fier, et sourit en permanence, mais ça, c’est son visage, non ?

Ainsi, Akari a un doux visage rond dont on a l’impression de découvrir chaque trait au fur et à mesure. Plutôt joli, il a l’air assez fragile. Comme tout asiatique il a les yeux bridés, mais parfois il allonge le tait avec un coup de crayon. Son sourire n’a d’égale que sa bonne humeur, mais on lui préfère facilement ses yeux. Deux grands yeux noirs et rieurs, brillants. En qui on a confiance très facilement et on a bien raison. Le reste du visage est fin et bien tracé. C’est un assez joli garçon, il n’a pas à s’en plaindre. Un visage encadré par des cheveux noirs, quelques piercing et des accessoire plutôt loufoque.

Pour continuer sur les accessoires, et donc sur son look, Akari vit sa vie au jour le jour et ce n'est pas son léger problème moteur qui semble l'empêcher de se donner son style. Il aime porter des vêtements de ce genre japonais nommé "Visual kei". A savoir qu'avant, il avait des vêtements sobre ou alors fait par ses propres soins, maintenant il peu se faire offrir des choses dont il osait à peine rêver et il se laisse parfois tenter. Lunettes d'aviateur sur des cheveux en pétard, il porte le plus souvent des vêtements noirs, souvent en cuir, parfois provocants, et contrastant avec sa personnalité toute douce et généreuse.

J’ajoute ici qu’il n’est pas complètement handicapé moteur, mais ses jambes ne supportent pas le poids de son corps plus de quelques minutes. Il peut donc monter des escalier ou se déplacer dans une chambre mais ce très peu, et son record fut de dix minutes debout.
Voilà, je pense avoir à peu prêt tout dit pour son physique, et puis, j'aime pas décrire les physiques, ça doit se sentir...

AVATAR : Shin. (Vo.Akihabara Shounendan Dennou Romeo.)




PSYCHOLOGIE

CARACTÈRE :
Gentil.
C’est ce qu’on dit le plus de lui. C’est un être absolument adorable qui ferait Paris-Tokyo sur les mains s’il le pouvait du moment qu’il sait que ça va vous aider. Oh, et pas besoin de vous connaître depuis des années entières pour cela. Il est assez sociable dans son genre et ne cherche pas à savoir qui vous êtes et comment vous êtes avant de décidé qu’il va vous aider du mieux qu’il peut. Dépasser ses limites, se mettre en danger, du moment qu’il peut aider alors il le fera. Il est agréable à vivre, ne s’impose pas trop mais ne se laisse pas faire non plus. Si il pense qu’il doit donner un conseil ou contredire, parce que c’est pour le bien de la personne, alors il le fera. Il réfléchit beaucoup avant d’agir. Sa pire peur serait de blesser quelqu’un. Je m’explique, si blesser cette personne l’aidera à avancer alors il le fera, mais il n’aime pas faire pleurer pour faire pleurer. Il ne comprend pas cela. Protecteur, il prend soin d’un peu tout le monde, comme le grand frère international ! Il n’est pas jaloux ou possessif pour deux sous, par contre il est méfiant.

Agréable.
Plutôt poli du genre très bien élevé, mais il aime rire et s’amuser. Passé du temps avec ceux qu’il aime lui est primordiale. Il ne supporte pas spécialement la solitude, entre autre. Il ne se morfond pas, pour lui, il faut faire avec ce que la vie nous donne. Il s’amuse et rit de tout, surtout de lui-même. Il accepte sa situation et est le premier à faire des blagues à ce sujet. Ce qui le fait le plus rire, c’est les gens qui ne voient pas son fauteuil et qui vont lui parler et dès qu’ils voient qu’en fait il est handicapé, partent sans un mot. C’est triste, mais ça arrive souvent. Lui, il ne s’en blesse pas, il comprend tous ces gens. De nos jours, les handicapés ont la vie dure de toute façon. Mais il ne va pas se décourager pour si peu, pensez bien !

Responsable.
En effet, il a dut devenir mature très vite et depuis il est absolument responsable. Et indépendant, il se débrouille toujours tout seul quand il s’agit de lui. Il ne parle pas de lui-même, et fait passé les autres avant toute chose. Akari sait se battre et survivre dans la société de nos jours, il a confiance en lui et il connaît ses capacités. Il n’a pas peur de les surpasser mais il sait où son ses limites. Il en a conscience, il ne peut pas tout faire. En effet, Akari est handicapé Moteur, il se promène en fauteuil roulant. Mais cela ne semble pas l’arrêter dans son combat quotidien. Il a une très forte volonté et il ne change vraiment pas facilement d’avis. Têtu, donc. Surtout quand il sait qu’il a raison. Quand il a tord, même si c’est dur, il finit par l’accepter. Mais vraiment, si il a décidé qu’il a raison, n’essayer pas de lui faire tourner la tête. Pas qu’il soit colérique, au contraire ! Mais il peut être très froid, et surtout très franc.

Réaliste.
Il déteste le mensonge et l’hypocrisie. Et il le sent, quand on cherche à l’embobiner. Akari n’est pas complètement stupide non plus, sa gentillesse parfois extrême ne l’aveugle pas. On ne peut pas jouer de lui et l’utiliser, sauf bien sur si on est doué en manipulation là je ne dis pas, ce n’est pas superman non plus notre petit handicapé ^^’. Il ne rêve pas beaucoup pour lui-même. Il sait ce qu’il aimerai, mais il sait aussi ce qui va lui arriver finalement. Par contre, au sujet des autres, il est tel un enfant voyant toujours le mieux ! C’est un peu celui que l’on va voir pour se faire motiver. Pour lui, on est toujours capable du meilleur ! Il est très optimiste, mais pas fou. Il ne va pas vous faire miroiter des choses impossibles. Il va vous montrer un chemin de réussite, mais pas trop ambitieux. C’est un petit guide en qui on a très facilement confiance. Et là on regrette qu’il soit homosexuel et handicapé. Quel homme parfait !

Imparfait.
Bien sur que non, il n’est pas complètement merveilleux. Il a plusieurs petits défauts assez embêtant à la longue. Son entêtement, par exemple. Ou encore le fait qu’il ne fasse jamais vraiment attention quand on parle de lui. Il ne s’intéresse pas à son propre avenir ou à sa propre santé, trop aveuglé par celle des autres. Il préfèrerait mourir que de laisser son pire ennemi dans le pétrin. Rancunier ? Pas du tout, et pourtant ça lui ferait du bien. Sur ça il se fait rouler complètement ! Il a trop confiance en tout le monde. Comme il est difficile de le tromper ça ne lui a pas encore jouer des tours, mais quand ça arrivera, ça va faire mal je pense. On peut lui reprocher aussi de ne pas assez s’amuser et de trop travailler en permanence. Il ne sort jamais, et n’aime pas trop ça de toute façon. Il ne dort pas beaucoup non plus… On peut lui reprocher de se mettre en danger, en fait. Il est responsable pour beaucoup de chose, mais pas pour lui.

Voilà à peu prêt. Mais je ne pense pas qu’on puisse facilement décrire quelqu’un, un caractère ça change, ça évolue aussi… Et ce n’est jamais exactement comme on peut le prévoir !

GOUTS : C'est assez difficile à définir, Akari aime un peu tout dans le sens où il adore découvrir de nouvelles choses. C'est de là que vient sa passion pour les langues, car plus il parlera de langue, plus de choses et de contact il pourra voir, créer, découvrir. Il aime apprendre, il aime rencontrer. Il aime la nouveauté et l'inconnu. Et surtout il aime prendre soin des autres, rendre service, et surtout rendre heureux. Cela dit, il n'aime absolument pas avoir tord ou perdre. Lorsqu'il se lance dans quelque chose il veut que ce soit fait! Pour parler de chose plus... matérielle, dirons nous, Akari aime coudre, le stylisme, la musique, et jouer au basket. Il adore chanter. Il aime son frère et sa sœur, regarder les nuages, et dessiner. Il n'aime pas les petits oiseaux, comme les pigeons, les moineaux, ce genres de choses. Il n'aime pas regarder la télévision, et ne pas finir un livre. Il déteste se perdre et demander de l'aide. Et enfin, il est plutôt maniaque et organisé alors le bazar ne l'attire pas.

QUALITÉS : Réaliste, Responsable, Agréable, Gentil, Généreux, Sociable.

DÉFAUTS : Possessif, Têtu, Mauvais perdant, Maniaque, Trop Confiant.



HISTOIRE

FAMILLE :

- Une mère, Yukiko, décédée.

- Un père, Hatori, décédé.

- Une mère adoptive, Ayumi, 38 ans.

- Un petit Frère, Amami, 6 ans.

Spoiler:
 

- Une petite sœur, Nyuuwa, 12 ans.
Spoiler:
 


AUTRE

SECRET LE PLUS INTIME : Son passé. Pour protéger son frère et sa sœur, il refuse d'en parler.
PLUS GRANDE PEUR : Qu'il arrive du mal à Amami et Nyuuwa un jour.
PORTE-BONHEUR OU OBJET AUQUEL IL EST ATTACHE : Il porte autour de son cou un collier avec les photos de son frère et de sa sœur.




ET VOUS ?

PRÉNOM : Agathe [Faites comme si vous ne l'aviez pas lu ;).]
SURNOM : Setsuki.
AGE : 17 ans (Et demi, d'abord!)
SEXE : Féminin.
COMMENT AVEZ VOUS CONNU LE FORUM ? Thanks to Miharu <3.
VOTRE FRÉQUENCE DE CONNEXION PAR SEMAINE : Peut aller de 7/7 à 1/7, surtout avec les vacances, mais en générale je me connecte tous les jours.
VOTRE NIVEAU DE FRANÇAIS : Euh... 13 sur vingt au bac de français en écriture d'invention quand la moyenne nationale est 8, ça va? *OuT*
CODE D'ACTIVATION :
OK par atsu.


Dernière édition par Ogawa Akari le Lun 16 Fév - 14:41, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: _.:Ogawa Akari:._   Dim 15 Fév - 18:42

HISTOIRE :
Cher Père au Paradis,
Je décide aujourd’hui de t’écrire cette lettre, parce qu’il faut bien que quelqu’un sache.
Que quelqu’un sache tout ce qui nous est arrivé à Nyuuwa, Amami, et moi.
Te souviens-tu, cher Père au Paradis, de quand tu as rencontré notre mère ? Yukiko Minami, une jeune styliste d’Hiroshima. Quand elle me racontait votre rencontre, sous les cerisiers, on aurait dit un véritable compte de fée. Je me vois encore lui réclamer en permanence de me compter cela des heures durant. Un train en retard, des bancs, les fleurs. Je ne saurais jamais si ce qu’elle disait était vrai, mais c’était si beau à croire, n’est ce pas ? Toi, tu étais patron d’une entreprise de commerce. Quel beau couple vous deviez faire ! Dis moi, étais-tu heureux quand, deux ans plus tard, elle t’annonçait ma naissance ? Sans doute, et je l’espère vraiment. Je suis heureux d’être né parmi vous. Je pense que vous étiez heureux de moi, quand le 14 Février 1990, le jeune Akari naissait. Un petit garçon en pleine forme. Akari signifie Clarté et Lumière, c’est ce qui me fait dire que vous étiez heureux. Un beau couple, avec un fils héritier. Je crois qu’il doit rester des photos quelque part, si seulement je les trouvais. Bref, cher Père au Paradis, nous étions bien heureux, à Tokyo, dans une grande maison. Et tout allait bien, n’est-ce pas ? Tout aurait put aller encore mieux, si je n’étais pas tomber malade. J’avais cinq ans, je crois. Je ne me souviens plus vraiment. Mais j’étais très malade, j’ai dut être interné dans un hôpital privé un certain temps. Une maladie héréditaire. Et c’est ainsi que depuis toujours, selon moi, je suis handicapé. Mes jambes ne supportent pas mon poids. Pourtant vous m’avez payez beaucoup de séance pour que je puisse m’entraîner à rester debout. Rien à faire, je tombais. Mais maintenant, c’est comme si je n’avais jamais sut marcher, alors ça ne me manque pas tellement.

Je me souviens il me semble, Père au Paradis, d’une enfance joyeuse, malgré mon fauteuil roulant. On riait bien, tout les trois. Tout allait tellement bien ! Je travaillais dur à l’école, j’étais plutôt bon. Mon handicape ne nous empêchait pas d’être heureux. Je me souviens un peu de ce temps là, un si beau tableau. Je passai mon primaire joyeusement. Lorsque j’eus huit ans, Nyuuwa venait au monde. Une jolie petite fille, ce 11 Janvier 1998, du nom de « Gentillesse ». Quelqu’un de plus dans ce si beau tableau. Cher Père au Paradis, ce qu’on a put être heureux. Elle était en pleine santé, par doute vous lui avez fait beaucoup de test. Apparemment, il n’y avait que moi qui étais atteint, tant mieux. Ainsi personne d’autre n’en souffrirait. Et puis, comme je l’ai déjà dis, je n’étais vraiment pas triste de ma situation moi-même. Et la vie continuait toujours aussi joyeusement. Même si je voyais bien que tu étais un peu moins heureux chaque jour. Tu te disputais souvent avec Mère, je devais avoir douze ans à cette époque. Je dormais souvent peu à cause de mes jambes qui parfois me faisaient mal, la nuit. Je ne pouvais pas descendre les escaliers pour aller voir, mais je vous entendait, crier… si fort. Une nuit, vous avez même réveillé Nyuuwa, elle n’avait que quatre ans, et je la voix encore me regarder avec ses grands yeux inquiets. Je l’ai consolé cette nuit là. Et que j’ai pus vous en vouloir de lui faire si peur, Père au Paradis.

Tu pensais vraiment que je ne savais pas ce qu’il t’arrivait ? Que je ne comprenais pas ? Ton argent, Cher Père au Paradis, il n’était pas là grâce à ton travail. Pas seulement, n’est ce pas ? Tu mettais toute la famille en danger, cher Père au Paradis. Pourtant, nous avons put vivre heureux encore quelques temps. Quand la nuit venait et que vous commenciez à crier, je roulais jusqu’à la chambre de Nyu’ pour veiller sur son sommeil. Elle ne se réveilla plus, pas une fois, à cause de vous. Mais le bonheur ne dura définitivement pas. Et tout ce passa si rapidement.

Se fut la dégringolade, Cher Père au Paradis. D’abord, il y a quatre ans, le 14 Septembre 2005, Amami est née. Une nouvelle petite douceur, d’ailleurs son prénom signifie cela. Seulement, mère est morte à l’accouchement. Trop fatiguée par toi, par le reste. Mais je la voyais si souvent pleurer seule, que je me dis qu’elle est bien plus heureuse maintenant. Se fut très dur à vivre pour Nyuuwa et moi, mais je restais prêt d’elle, prêt de ma petite sœur qui n’avait que six ans quand sa mère fut morte. Quant à Amami, toi, tu ne voulais pas le voir. Parce que Mère était morte lors de sa naissance. Comme si tu pouvais te permettre d’être ainsi avec quelqu’un, cher Père au Paradis. J’ai dus me battre d’abord pour qu’on le garde avec nous. Je m’en suis occupé, à ta place. Tu vois, tu avais d’autre chose à faire que de te soucier de nous, toi. Il fallait que tu t’arranges avec ces gens. J’étais encore trop jeune pour comprendre, sans doute. Mais je te voyais bien rentrer le soir, en sang. Je ne sais pas ce qu’il t’a prit, cher Père au Paradis, mais tu as même commencé à boire. On a déménagé, Père au Paradis. Dans un appartement miteux à Tokyo. Du jour au lendemain, je dormais dans la même chambre que mon frère, et ma soeur. L’appartement était au rez-de-chaussée, tu pensais donc encore un peu à moi, je suppose. J’avais quinze ans, à cette époque. Amami en avait un, et Nyuuwa en avait sept. Ils étaient si jeunes. Moi j’avais compris, tu n’avais plus d’argent, et nous fûmes envoyé dans des écoles publiques et de mauvaise réputation. Amami dans une crèche que je payais moi-même. Comment ? Et bien, en travaillant dans une petite supérette, à quinze ans. Merci, Père au Paradis.

Et ça n’allait pas en s’améliorant, n’est ce pas, cher Père au Paradis ? Tu rentrais tard, ne rentrais plus. Et j’étais déjà à être le père de tes enfants, tu vois. Amami m’appelle Papa, encore aujourd’hui. Je ne sais pas comment lui dire que je ne le suis pas. L’année suivante, alors que les enfants dormaient, toi, tu es rentré encore plus amoché que d’habitude. Tu es tombé sur le sol devant mes yeux. Je t’ai tellement souvent attendu dans ce petit appartement miteux. Quand tu rentrais bourrer, tu me prenais même pour Mère. Je lui ressemble beaucoup. Alors qu'Amami et Nyuuwa te ressemble à toi, les pauvres. Je ferai tout pour que jamais, ils ne soient comme toi en caractère. Tu es tombé, Père au Paradis, et je savais que tu ne te réveillerais pas. Sans doute que le couteau planté à l’arrière de ton dos m’a aidé à deviner. Je ne me souviens plus tellement de ce soir là. J’ai appelé la police, tout est allé très vite. On m’a interrogé, et puis, on a voulut nous mettre en orphelinat, Père au Paradis. Je savais parfaitement ce que ça voulait dire, tu vois. On allait être séparés. Je ne suis pas stupide, je crois. En tout cas, Nyuuwa qui avait alors huit ans commençait aussi à comprendre ce qu’il se passait. Amami, tu penses bien, à deux ans, il ne comprenait pas. En tout cas, je refusais de les laisser partir. Il n’en était pas question, tu vois. Pas question. Et la seule solution, c’était que je me fasse émancipé et que je les adopte. A seize ans ? Handicapé ? Tu penses que j’en serai capable ? Non, je le savais. Les juges aussi. Alors, j’ai dut me résoudre à nous laisser partir en orphelinat. Quand le juge me proposa quelque chose. Tu vois, Père au Paradis, il eut une bonne idée.

C’est comme ça qu’à seize ans, Père au Paradis, j’étais émancipé. J’ai prit un travail dans une boutique de vêtement, j’ai travaillé dans une supérette le soir, j’ai même continué à aller en cours. En fait, je n’ai pas beaucoup dormis pendant cette période. Mais je me suis battu. En attendant, Amami et Nyuuwa étaient dans une famille d’accueil où je pouvais aller les voir quand je voulais, c'est-à-dire très souvent, tu t’en doutes. Les premiers mois, c’était dur de payer le loyer de mon appartement. Un peu plus propre que le tiens. Toujours au rez-de-chaussée bien sur. Il y avait une cuisine, une salle de bain, un salon et deux chambres. C’est très modeste, très petit, mais j’en ai prit grand soin pendant un long moment, tu sais. Et puis, à force de travail, j’ai put adopter les filles, tu vois. J’avais 17 ans. Ils vivent avec moi depuis. Et ils grandissent bien, cher Père au Paradis. Je travaillais le plus que je pouvais, et Nyu’ aidait les voisins pour essayer de se faire un peu d’argent elle aussi. Mais je l’empêchait de trop se fatiguer, après tout elle entrait bientôt au collège, je voulais qu’elle réussisse. Je suis entré dans un nouvel établissement pour ma part. je ne pouvais donc que travailler le week-end. Le soir une fois que j’avais ramené Amami et Nyuuwa à la maison, je travaillais dans un bar.

Tu as remarqué, Cher Père au Paradis ? Je parle au passé. Parce que maintenant, J’ai vingt ans, cher Père. Tes enfants en ont 12 et 6. Ce sont de beaux enfants, et un évènement heureux nous arriva. J'étais à la boutique de vêtements où je travaillais le week-end, quand une femme est entré. Je m'en suis occupé, et finalement elle est venu tous les samedis. Je ne comprenais pas trop pourquoi mais, on s'est vite entendu. Elle se nomme Ayumi. Un jour, j'ai accepté de l'emmener à la maison pour lui présenter mon frère et ma sœur, et elle a commencé à les garder de temps en temps. Et puis, elle m'a demandé de m'adopter. C'était bizarre, je n'ai pas compris, et j'ai été très méfiant même si on se connaissait plutôt bien maintenant. Par la suite, j'ai appris qu'elle était une riche veuve, et qu'elle était seule chez elle. Elle voulait faire quelque chose de bien, et avoir des enfants à s'occuper. Elle voulait "Que tu sois enfin heureux, Akari, tu le mérites, et je me sentirai bien de vous offrir une belle vie à vous trois.". Une personne généreuse... Finalement, j'ai accepté, c'est le mieux pour Amami et Nyuuwa, n'est ce pas?
Du coup, elle nous envoie dans des écoles privés, et je n'ai plus à me soucier de tout cela...
Je suis si heureux pour tes enfants, Père au Paradis, on leur offre une nouvelle chance.

Ils ont tellement grandit, et sont si beaux... J’ai laissé leurs photos dans l’enveloppe. Ca me fait étrange, pourtant, de faire tout ça, cher père au Paradis ! Parce que tu t’en fou. Toi, tu es au Paradis, tu t’amuses bien.
Cher Père,
Pourtant je pris. Je pris tellement…
Pour que tu sois en Enfer.

Akari.



[Le personnage d'Akari Ogawa appartient à sa créatrice Setsuki Meigetsu, toute copie partielle ou totale est interdite sauf demande à a créatrice en question, merci.]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: _.:Ogawa Akari:._   Dim 15 Fév - 19:21

Bienvenu ~

^_^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: _.:Ogawa Akari:._   Dim 15 Fév - 19:36

Merci!!

[Koike... <3 *Mode Groupie/On x3]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: _.:Ogawa Akari:._   Dim 15 Fév - 19:51

Bienvenu à toi ! =)
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: _.:Ogawa Akari:._   Dim 15 Fév - 19:55

Merci beaucoup ^.^'
Revenir en haut Aller en bas
Takahashi Akio
αdmin † kooshitsu
avatar

Age : 31
Orientation Sexuelle : Homosexuel.
Situation : Célibataire.

Date d'inscription : 02/12/2008
Nombre de messages : 659

» More ?
» Relations:
MessageSujet: Re: _.:Ogawa Akari:._   Dim 15 Fév - 22:48

Bienvenue ^^
Ta fiche est terminée?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.hakujoo.keuf.net
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: _.:Ogawa Akari:._   Dim 15 Fév - 22:54

Oui il me semble, pourquoi j'ai oublié quelque chose ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: _.:Ogawa Akari:._   Dim 15 Fév - 22:55

Bienvenue ! Pense à modifier ton pseudo pour mettre en premier ton nom ^^'. Et puis il me faudrait un avatar 100*100 de ton personnage pour t'ajouter au site de Hakujoo =]. Voila sinon je te valide tu peux aller réserver ta chambre et poster en premier dans le hall =]
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: _.:Ogawa Akari:._   Dim 15 Fév - 22:58

Euh, le bouton est au tout début de ma fiche? Il est à la bonne taille non?

Je vais modifier ça. ^^
Merci.^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: _.:Ogawa Akari:._   Dim 15 Fév - 22:59

Oui il est à la bonne taille je l'avais même pas vue MDRRRR désolée et merci ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: _.:Ogawa Akari:._   Dim 15 Fév - 23:03

De rien et aucun problème ^^!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: _.:Ogawa Akari:._   Lun 16 Fév - 1:38

    Bienvenuue =).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: _.:Ogawa Akari:._   Lun 16 Fév - 2:12

Merci ^^!!!
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: _.:Ogawa Akari:._   Lun 16 Fév - 14:39

    De rien =).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: _.:Ogawa Akari:._   Dim 22 Fév - 19:50

    Bienvenue.
    Désolé du retard encore ;__; ; amuses toi bien sur le forum.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: _.:Ogawa Akari:._   Lun 23 Fév - 21:59

Merci ^^! Mieux vaut tard que jamais \o/!!! XD
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: _.:Ogawa Akari:._   

Revenir en haut Aller en bas
 
_.:Ogawa Akari:._
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Débordement. (Akari & Shizuru)
» [Porteuse de lumière]Akari
» Le premier patient de l'infirmière Akari... survivra-t-il? [PV Crow]
» Comme quoi, en faisant du shopping on apprends des choses... [PV: mon Akari-chan à moi !]
» J'ai besoin de ce livre ! [Pv Akari]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hakujoo :: 

[ せってい ・ Forum ]

 :: » Corbeille :: • Fiches Supprimées
-
Sauter vers: