Hakujoo



 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez
 

 Un coup d'éclat.

Aller en bas 
AuteurMessage
Noh Hyun Ki
† tsune
Noh Hyun Ki

Age : 30
Date d'inscription : 12/01/2009
Nombre de messages : 12

» More ?
» Relations:
Un coup d'éclat. Empty
MessageSujet: Un coup d'éclat.   Un coup d'éclat. EmptyLun 26 Jan - 1:53

- Ah ! J'avais peur de tombé sur des camarades de chambres désagréables ou renfermés. Je suis heureusement de te savoir avec moi Hyun Ki-Kun.

- T'es dans la même chambre que moi? mais c'est génial, avec ma poisse j'pensais me retrouver avec des portes de prison!

Hyun Ki jetait un dernier coup d'oeil à ses sacs désormais bien calés sur ses épaules, dont un sur celles de Kiryu, s'apprétant à suivre la jeune fille qui semblait avoir déjà pris ses marques dans l'établissement.
Avant qu'il n'ait le temps de tester le fragile équilibre de ses lourds sacs, elle lui empoigna le bras et commença à marcher avec assurance, mais non sans une certaine douceur, nota mentalement le jeune homme.

Les premiers pas furent un peu maladroits, il n'avait pas vraiment l'habitude de marcher de manière aussi chargée et n'était pas un modèle de stabilité il faut l'avouer. Le passage des grosses marches de pierres qui menaient aux portes de l'université fut un peu délicat et il se permit un :


- Encore merci Kiryu! Je ne sait pas comment je m'en serait sortit sans toi! Tu me sauve la vie!

Il se souvient soudain des paroles de la jeune fille lorsqu'ils étaient encore dans la cour à propos de son option. Il s'était sentit un peu géné sur le moment de l'entendre dire qu'elle y travaillait beaucoup... certes les maths étaient l'une des rares matières auxquelles il accordait un peu d'intérêt mais de là à y travailler avec 'acharnement' il se voyait mal le faire. Ne souhaitant pas passer pour un cancre il avait un peu évincé la question sans vraiment le planifier, il n'avait pas envie de lui laisser une mauvaise impression, elle qui semblait accorder tant d'importance au travail, elle verrait bien assez vite la façon dont il envisageait les études de toute façon! Il souhaitait tout de même secrètement que la jeune file ne changerait pas d''attitude... ou pire! lui ferait un planning de travail en l'obligeant à se pencher sur ses cours!
Il laissa un glapissement d'effroi s'échapper à la vue d'une Kiryu avec un air sévère sur le visage lui ordonnant de réciter telle ou telle formule.

Tout à ses pensées (ce qui est assez rare pour être noté), Hyun ki avait à peine remarqué qu'il montaient désormais un petit escalier aux rembardes ouvragées, levant la tête il se mit à s'emerveiller devant tel ou tel décor, lustre ou encore vase sans arrêt.


- Kiryu! Kiryu!! -Dit-il d'une voix forte et emerveillée en pointant du doigt le plafond.

- Ce lustre est sublime, ça brille de partout ici on se croirait dans un palais! La vache j'ai jamais vu un établissement pareil!

Il avait les yeux grands ouverts et regardait partout à la fois, ralentissant sûrement la pauvre Kiryu à chacune de ses découvertes 'touristiques'. Cette fille était une perle de le supporter et de porter son sac, il en avait vaguement conscience.

Il arrivèrent finalement à destination, devant une porte portant le numéro 8, quand il pénétra dans la pièce ce qui le frappa en premier fut la grandeur de la pièce, et au vu du nombre de lits ils devraient se partager cet espace gigantesque à ses yeux seulement à quatres personnes.
Fabuleux, merci papa de m'avoir inscrit.
La chambres était claire grâce aux deux grandes fenêtre qui donnaient sur le parc, et chacun disposait de son propre bureau.
Lâchant soudainement ses deux sacs, Hyun Ki se précipita vers un des lits prés d'une fenêtre et se jeta dessus comme un bienheureux en décrétant d'une voix décidée et enjouée!


- C'est mon lit!

Il se redressa avec un grand sourire en direction de Kiryu.

- T'avait raison j'adore cette chambre! L'année va être géniale! ... Dis, dis, t'as déjà choisit ton lit? c'est lequel?

Il avait dit ça comme si c'était la chose la plus interréssante et passionante du monde à savoir, mais c'était ainsi, quand il souhaitait savoir quelque chose (même insignifiant) ça lui semblait une information capitale, et son expression s'en ressentait.
Tout en disant cela il fouillait désormais dans un de ses sacs en quête de ses précieux jeux vidéos.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Un coup d'éclat. Empty
MessageSujet: Re: Un coup d'éclat.   Un coup d'éclat. EmptyLun 26 Jan - 21:30

- Encore merci Kiryu! Je ne sait pas comment je m'en serait sortit sans toi! Tu me sauve la vie!
- Oh mais il n'y a pas de quoi. Je suis toujours là pour aider les nécessiteux ! S'exclama t-elle avec énergie tout en contractant son bras droit afin de "dévoiler" à un Nyun Ki enthousiaste un semblant de biceps –inexistants, mais ça, comment le remarquer avec un pull si ample sur elle ?-. Bon, bien évidemment, c'était une blague, certes loin d'être drôle mais qu'elle n'avait pu s'empêcher de placer à sa manière.

Continuant leur marche aux travers des larges couloirs de cette prestigieuse université pour gosses de riches, la jeune demoiselle ne pouvait s’empêcher d’observer son ami d’un air presque entièrement admiratif. Oh bien entendu, constatant le ravissement de ce dernier devant les "trésors touristiques" dont regorgeait l’établissement, elle ne pu se contraindre à ne pas porter un nouveau regard pour le moins qu’on puisse dire, attentif sur les beautés des lieux dont elle n’avait nullement prêter plus que ça attention ce matin à son arrivée. Loin de nier, qu’effectivement, les décors qui s’offraient à eux valaient le coup d’œil de par leur éclats étincelants.


- Kiryu ! Kiryu !! Ce lustre est sublime, ça brille de partout ici on se croirait dans un palais! La vache j'ai jamais vu un établissement pareil !


Avec amusement, la jeune fille ne pu s’empêcher de taquiner l’enfant à ses côtés, s’attaquant à sa coiffure déjà bien en bataille. On ne pouvait pas vraiment dire que ce geste aussi amical soit-il ne l’avait pas mis quelque peu en difficulté. Aussi Kikuru sentit son vis-à-vis perdre légèrement l’équilibre. Une chance que la demoiselle avait des réflexes, sinon ils se seraient probablement tous les deux étalés aux sols comme de pauvres idiots.
Gêné, elle laissa s’échapper un léger rire, puis s’excusa timidement d’un mouvement de tête gracieux.

Finalement, après vingt minutes de visite plutôt laborieuses ils atteignirent leur chambre. Bon, inutile de préciser qu’ils avaient perdus un temps fou, à observer de près chaque statues, vases ou tableaux rencontrés sur le chemin. Mais ce contretemps, si toute fois Kiryu le voyait comme tel, lui avait permis de découvrir d’avantages le caractère de Nyun Ki. Imprévisible, attachant et gentil. Que demander de plus ? Rien, c’était parfait !

Décidé à ouvrir la porte qui les séparaient de leur chambre, elle se décida à lâcher le pauvre poignet de son vis-à-vis, et avec un empressement inconsidéré ouvrit la fameuse porte. Sans plus attendre et avant même que Nyun Ki n’eut le temps d’entre voir le futur paradis qui l’attendait, elle tendit les bras fièrement et accompagna ce mouvement d’un beau et bruyant "TADAM".

Étalant cette fois-ci un large sourire sur son visage, Kiryu observa son colocataire prendre ses aises dans l’immense chambre qu’ils partageaient désormais. Et ne fut pas surprise que de voir celui-ci prendre aussitôt ses marques. Comme elle l’eut imaginé, le jeune homme s’installa sur le second lit bordant la fenêtre droite. Et ce, avec un large sourire sur sa face illuminée par tant d’émotion. C’était trop adorable à regarder, ça, il n’y avait aucun doute là-dessus !


- T'avait raison j'adore cette chambre! L'année va être géniale! ... Dis, dis, t'as déjà choisit ton lit? c'est lequel?
- Tu vois ? J’étais certaine qu’elle te plairait. C’est tellement spacieux, je n’en reviens pas. Je m’attendais à des chambres bien plus petites et moins jolies. Surtout que je savais que j’allais être amené à la partager avec d’autres personnes. S’écria Kiryu, alors qu’elle prolongeait son observation. Spacieuse s’était le mot juste pour décrire cette chambre. Enfin à vrai dire, c’était surtout l’emplacement des meubles qui donnait cette impression d’espace et de grandeur à la pièce. Ça et la couleur des meubles qui donnait une certaine fraîcheur, une certaine clarté. Puis, se rendant compte qu’elle avait omis de répondre à la question de Nyun Ki, se rattrapa aussitôt : Mon lit ? Il est juste en face du tien.


[HS : Je suis désolée pour ce poste naze, mais j'étais pas en phase Junsunienne je crois x) Ah puis, j'arrivais pas à décrire la chambre, donc si t'as la foi, ne te gêne pas x)]
Revenir en haut Aller en bas
Noh Hyun Ki
† tsune
Noh Hyun Ki

Age : 30
Date d'inscription : 12/01/2009
Nombre de messages : 12

» More ?
» Relations:
Un coup d'éclat. Empty
MessageSujet: Re: Un coup d'éclat.   Un coup d'éclat. EmptyMer 28 Jan - 2:27

- Tu vois ? J’étais certaine qu’elle te plairait. C’est tellement spacieux, je n’en reviens pas. Je m’attendais à des chambres bien plus petites et moins jolies. Surtout que je savais que j’allais être amené à la partager avec d’autres personnes. Mon lit ? Il est juste en face du tien.

A ces mots, Hyun Ki releva vivement la tête de son sac - qui était maintenant largement éventré sur le sol - et lança un sourire encore plus large si c'était possible à Kiryu, penchant légèrement la tête sur le coté. C'était un très bonne nouvelle, il ne savait pas exactement pourquoi mais c'était vraiment une bonne nouvelle.
Hyun Ki était lui même surpris que sa première rencontre à l'université se passe aussi agréablement, pas d'insulte quand à son comportement emporté, pas d'indifférence... même quand il s'était littéralement ridiculisé avant d'entrer dans l'établissement elle semblait s'adapter à son caractère. Évidemment, il savait que les gens avaient parfois de multiples facettes, et un caractère enjoué ne pouvait parfois être qu'une ruse mais il avait sincèrement envie de croire aux nombreux sourires de la jeune fille. Et comme toujours il était persuadé de ne pas se tromper.


Tout en regardant dans la direction de Kiryu il se souvint du flash qu'il avait subit lors de sa chute. Avec une légère grimace et tout en papillonant des yeux au souvenir de cet évènement ô combien douloureux, il demanda à Kiryu :

- Dis Kiryu.... tu vas en faire quoi de la photo de tout à l'heure?

Il la regardait avec un petit air géné tout en se tordant les mains, un eternel petit sourire en coin ornant ses lèvres. Oh bien sûr, pas le genre de sourire sournois pour obtenir une faveur, Hyun Ki avait-il même un jour expérimenté la sournoiserie dans sa vie? Non, c'était de la simple curiosité, il souhaitait réellement savoir où allait finir cette photo. Il s'approcha de la jeune fille toujours avec ce petit air emprunté, il avait baissé la tête et regardait désormais Kiryu comme un enfant pris en faute.

Tout à ses considérations, et surtout, totalement obsédé par cette photo, il se prit les pieds dans une des poignées de son sac de sport largement ouvert et s'étala de tout son long sur le parquet impeccablement ciré de la chambre, tiens, ça lui rappelait quelque chose, la poussière et le flash aveuglant en moins bien sûr. Il resta dans cette même position avant de sentir une vive douleur aux genoux ainsi qu'aux côtes.


- Aïe!

Il était bon pour quelques bleus tout au plus... mais il avait déjà les larmes aux yeux.

C'était la seule chose qui était sortie, il y avait bien un "putain de merde!" qui lui était passé par la tête mais ce petit mot semblait le plus approprié et résumait bien la situation actuelle. Il avait sorti ceci sur d'une petite voix tout à fait pitoyable d'enfant véxé.
C'était quand même pas de sa faute si il était maladroit si?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Un coup d'éclat. Empty
MessageSujet: Re: Un coup d'éclat.   Un coup d'éclat. EmptyMer 28 Jan - 17:22

- Dis Kiryu.... tu vas en faire quoi de la photo de tout à l'heure?
- La photo ? Quelle photo ? Tu veux dire les photos plutôt, non ? Lanca t-elle à la volée, un large sourire triomphant sur son visage épanoui. Non mais très sérieusement, il pensait que la jeune japonaise s'était contenter que d'une seule et unique photo ? Bien sûr que no ! La prise aurait très certainement été mauvaise, ou légèrement flou, si dans l'instant elle s'était contentée d'une seule prise. L'effet de la surprise de Nyun Ki et son naturel n'aurait pas donné la même impression. D'ailleurs, elle se devrait de faire un tri plus tard. Ce soir certainement. Une fois les deux cartons devant sa garde robe -déjà pleine et remplie-, seraient à leur tour aménagés sur ses étagères encore vides.

- Ne t'inquiète pas, je ne vais rien en faire de particulier. C'est juste une de mes passions, et j'aime prendre des gens dans des positions amusantes ou originales. Et puis ça me permet de garder pleins de souvenirs et de les partager à ma jeune sœur. Se justifia Kiryu devant le minois de son compagnon de chambre si ... si mignon et expressif. Cependant, il était clair qu'on pouvait noter une légère pointe de tristesse dans sa voix. Tristesse qu'elle tentait malgré tout de ne pas trop révéler. Ce n'était pas dans sa nature.

Remballant ses souvenirs et sa mélancolie dans un coin de son être, elle força un large sourire puis s'empressa de rendre son sac à Nyun Ki et glissa un petit :


- Oh tiens en fait, ton sac.

Mais à peine eut-elle le temps de lui rendre son bien que le jeune homme devant elle se prit lamentablement -je me demande encore pourquoi je le précise- les pieds dans une des lanière de son sac.

- Aïe!

La première réaction de Kiryu fut immédiate. Elle pouffa de rire, et sortit sans plus attendre, comme doté d'un incroyable réflexe, son appareil photo numérique. L'idée qu'il puisse s'être fait mal ne lui venait nullement à l'idée. Tout se qu'elle voyait ici était un Nyun Ki totalement ridicule, amusant et mignon. Décidément, si il continuait à être si maladroit, Kikuru le prendrait comme son modèle par défaut. Son petit chouchou.
Après avoir pris plusieurs clichés sous tous les angles possible -de face, de profil, de plongé, etc, ...-, la demoiselle se pencha vers son vis-à-vis, toujours son outil de torture numérique à la main, afin de l'aider à se remettre sur ses deux jambes.


- Ça va Nyun Ki-Kun ? Interrogea Kiryu, inquiète de ne pas voir le dit Nyun Ki réagir. Et c'est seulement après s'être penché d'avantages vers lui qu'elle pu constater que ce dernier était au bord des larmes. Paniqué, elle reprit ses interrogations : Nyun Ku-Kun, tu t'es fais mal ? Où tu as mal, vas-y, dis moi ! Attend, ne bouge pas ! Je vais chercher ma trousse de secours dans mon armoire ! Termina la jeune demoiselle pour le moins qu’on puisse dire, alarmée. Sans oublier le sentiment de culpabilité qui prenait peu à peu place en elle. Elle aurait du comprendre qu’il s’était fait mal au vu de la manière dont ce dernier s’était "mangé" le sol. Cette manie de ne penser qu’à sa collection de clichés la perdrait à force. Ou du moins avec lui, peut-être.
Revenir en haut Aller en bas
Noh Hyun Ki
† tsune
Noh Hyun Ki

Age : 30
Date d'inscription : 12/01/2009
Nombre de messages : 12

» More ?
» Relations:
Un coup d'éclat. Empty
MessageSujet: Re: Un coup d'éclat.   Un coup d'éclat. EmptyJeu 29 Jan - 0:41

Toujours à terre, et, il faut l'avouer, particulièrement humilié de s'être encore une fois vautré devant Kiryu, Hyun Ki eut l'horreur de voir plusieurs flash monstrueux se succéder, immortalisant ce grand moment de solitude. C'était quoi comme appareil qu'elle utilisait? ça faisait un bruit d'enfer!
Il ne bougea pas d'un pouce quand il entendit la jeune fille se pencher vers lui, si il avait pu il aurait fusionner dans le parquet pour disparaitre sur le champs!
Non mais franchement, y'a pas idée de se prendre les pieds dans son propre sac. il manquerait plus qu'il ait cassé sa console tiens!


- Ça va Nyun Ki-Kun ? Nyun Ku-Kun, tu t'es fais mal ? Où tu as mal, vas-y, dis moi ! Attend, ne bouge pas ! Je vais chercher ma trousse de secours dans mon armoire !

Toujours la tête contre terre, Hyun Ki écarquilla largement les yeux. Il avait certes un peu mal mais pas à ce point. Pendant que Kiryu fouillait dans ses affaires en lui tournant le dos il releva lègerement la tête, la baissant immédiatement dés qu'elle regardait dans son sens.
Un petit sourire satisfait ne put s'empêcher de s'imprimer sur son visage, Kiryu avait l'intention de soigner ses petites blessures insignifiantes? Et bien il adorait qu'on s'occupe de lui... comme tout le monde non? ça lui réchauffait le coeur rien que de savoir que Kiryu allait chercher une trousse de premier secour. Même si il ne s'agissait que d'un pansement et qu'elle lui criait dessus pour sa maladresse.
Inconsciemment, le fait qu'il ait toujours vécu loin de sa famille jouait probablement dans cette quête de simple chaleur humaine et de gentillesse.

Il choisit donc de ne pas montrer son contentement, exercice particulièrement difficile pour quelqu'un comme Hyun Ki il faut le préciser. Il se redressa finalement, restant simplement assis sur le même parquet qui l'avait lourdement reçu quelque instant plus tôt. Il grimaça légèrement en étendant ses jambes et en s'étirant... habitué aux petites blessures du fait de son passé sportif il jugea à juste titre que ce n'était pas grand chose. Une bonne nuit de sommeil et il pourrait allait essayer ce grand parc qu'il apercevait par la fenêtre avec son fidèle ballon. Est-ce que Kiryu jouait au foot?

En regardant à nouveau vers ce qu'il espérait être un nouvelle amie et alliée dans sa future vie étudiante il ne put s'empêcher de dire.


- Tu sais Kiryu, t'es vraiment quelqu'un de gentil!


Il conclut tout cela sur un grand sourire, ayant déjà oublié ses larmes de crocodiles jusqu'à ce qu'un bleu ne le rappelle à l'ordre, faisant apparaitre une nouvelle grimace et un nouveau cri enfantin.

- Kiryuuuuuu, ça fait mal! Regardes là ça saigne de partout c'est horrible!! - rajouta-t-il en soulevant le bas de son pantalon montrant ses genoux écorchés. Les deux ou trois bleus étaient eux visibles sur ses bras.

Il avait bien sûr largement exagéré ses "blessures", si l'on pouvait nommer ça ainsi tellement c'était insignifiant.
Et il recommença à grommeler sur le sol contre tous les fabricants de sacs de sport et les parquets trop cirés.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Un coup d'éclat. Empty
MessageSujet: Re: Un coup d'éclat.   Un coup d'éclat. EmptyJeu 29 Jan - 1:30

- Tu sais Kiryu, t'es vraiment quelqu'un de gentil!
- Je ne pense pas, non. J'agis impulsivement comme il me semble que je dois le faire. Et puis tu me rappelles tellement ma cadette. Quoi que ... Il ne serait même possible de vous comparer je crois, répondit-elle, toujours accompagné d'un léger sourire. Comment ne pas sourire devant un tel bonhomme ? Il était loin du jeune homme qu'il donnait l'impression d'être. C'était encore un enfant fragile. Sans doute le genre de gamin pourri gâté, ou alors un môme qui n'avait jamais eus la chance de connaître ses parents en dehors de coups de téléphone ou de visites improvisées ? Elle ne savait pas se que cachait le visage enjoué de son compagnon, mais ne préférait pas lui poser de questions plutôt ... indiscrètes. Si ça se trouvait elle se trompait sur toute la ligne. Peut-être était-ce là tout simplement la nature même de Nyun Ki. Rien n'obligeait qu'il ait vécu seul, ou entouré. Ni même qu'il ait vécu un drame dans sa vie pour être si entrain et douillet.

- Kiryuuuuuu, ça fait mal! Regardes là ça saigne de partout c'est horrible!!

Sur ces paroles légèrement exagérées, la jeune demoiselle éclata de rire. Il n'y avait là rien du tout, si ce n'est quelques égratignures pour le moins qu'on puisse dire, insignifiantes. Rien de bien saignant ou d'alarmant en tout cas. Et d'ailleurs, elle ne put s'empêcher d'y ajouter une remarque, certes pas comique, mais qui l'amusait fortement :

- Tu as raison Nyun Ki-Kun ... Oh mon Dieu ! Il va falloir amputer j'en ais bien peur ...

La réaction de Nyun Ki était de loin la meilleure qu'elle puisse espérer. Ce dernier pris un air contrarié. Un air qui voulait tout dire, surtout "Non mais tu te moque de moi, c'est trop michant ça !". Devant cette réaction, elle ne put retenir un dernier rire, se mordant la lèvre inférieur pour se concentrer sur les 'plaies' du jeune homme à ses côtés plutôt que d'attraper à la volée son appareil photo pour capturer cette expression faciale si parlante.


- Je rigole, c'est bon va ! Rajouta t-elle, comme pour se rattraper.

Ayant vaincus son désir profond -la capture de la bouille à Nyun Ki quoi-, elle se pencha enfin sur les plaies de son compagnon de chambre. Tout d'abord elle y appliqua à l'aide d'un bout d'ouate du mercurochrome afin d'y désinfecter les vilains bobos tout méchants. Le désinfecter de quoi ? Elle l'ignorait. Mais au tant ne prendre aucun risque. Après tout, vu comment le bonhomme était du genre imprévisible, tout était possible avec lui.

Une fois les genoux nettoyés, se fut autour des bras. Bon, là à vrai dire, il n'y avait que bleus. Rien de bien grave en soit. Mais en bonne petite infirmière privée qu'elle était, elle n'allait pas ainsi les laisser sans un premier soin.
Lorsqu'elle eut terminé, elle se précipita à nouveau dans sa trousse et en sortit quatre pansements. A tout les coup, Nyun Ki devait bien se poser des questions quant à la nature de ce large sourire sur ses lèvres, mais il le découvrirait bien assez vite.
Déballant le petit emballage qui recouvrait les sparadraps, son sourire s'intensifia.


- Tu as vu comment ils sont mignons ? Fit-elle tout en lui montrant les jolis motifs d'animaux représentés sur ces fameux bandages aux couleurs assez chatoyantes. Et sans qu'il n'ait le temps de protester quant à la niaiserie de ses illustrations, elle lui imposa le premier sur l'une de ses plaie recouvrant son pauvre genoux meurtri. Et elle ne se fit pas prier ainsi pour recouvrir chacune des plaies du jeune garçon, qu'auparavant elle eut désinfectées.

- Et voilà, tu es tout beau maintenant !

Sur cette remarque sincère -presque-, elle se releva délicatement, aidant l'enfant à ses soins à se relever également.

- Fais attention tout de même. Tu as l'air solide, mais tu risques de te casser quelque chose à force. Et d'ailleurs pour remédier à ça, où du moins t'aider à éviter que cette gamelle ne se répète, que dirais-tu de ranger tes affaires ? Tu n'as rien à faire aujourd'hui, si ? Sinon, je peux t'aider. Avec plaisir même !
Revenir en haut Aller en bas
Noh Hyun Ki
† tsune
Noh Hyun Ki

Age : 30
Date d'inscription : 12/01/2009
Nombre de messages : 12

» More ?
» Relations:
Un coup d'éclat. Empty
MessageSujet: Re: Un coup d'éclat.   Un coup d'éclat. EmptyJeu 29 Jan - 2:05

Au moment où il vit Kiryu s'approcher de lui avec des pansements et un petit sourire qu'il aurait été assez facile de qualifier de "louche", il eut un très léger mouvement de recul inconscient, c'était quoi ça hein? Des pansements imprégnés de je ne sais quelle substance piquante qui allaient sûrement faire tomber sur lui tous les maux de la terre?
Le sourire de la jeune fille s'élargit tandis qu'elle ouvrait les emballages qui entouraient les pansements, Hyun Ki eut alors un regard curieux envers ces dernier juste avant d'entendre Kiryu déclarer.


- Tu as vu comment ils sont mignons ?

Elle n'allait quand même pas lui mettre ces.... trucs. C'était pour les gosses ces machins là, il avait passé l'âge, déjà qu'on le traitait volontiers de gamin voilà qu'il allait se balader avec des pansements aux motifs...ehm...animaliers sur les genoux pour son premier jour à l'université! Mais il n'avait pas eu le temps de protester que déjà Kiryu apposait les pansements sur ses petites plaies.
Sentant les mains appliquer avec soin les petit bouts autocollants, il bougea la jambe en riant légèrement sous l'effet de la petite chatouille.
La jeune fille l'aida finalement à se lever tout en disant.


- Et voilà, tu es tout beau maintenant ! Fais attention tout de même. Tu as l'air solide, mais tu risques de te casser quelque chose à force. Et d'ailleurs pour remédier à ça, où du moins t'aider à éviter que cette gamelle ne se répète, que dirais-tu de ranger tes affaires ? Tu n'as rien à faire aujourd'hui, si ? Sinon, je peux t'aider. Avec plaisir même !

Encore de l'aide, lui qui envisageait sérieusement de laisser tout trainer dans ses sacs jusqu'à saturation, accueillit la proposition de la jeune avec une joie non mesurée, l'épisode de la chute et des pansements complètement occulté par cette nouvelle providentielle.

- Évidemment que je veux bien de l'aide!! Pour tout te dire je ne suis d'ailleurs pas un as du rangement... héhé! Mais tu as déjà finit toi? je voudrais pas de couper dans ton rangement ça peux attendre j'ai l'habitude tu sais. Mon second frère me dit toujours qu'il ne vivrait pour rien au monde avec moi tellement j'en éparpille partout..... raaahh voilà que ça me reprend à parler à tord et à travers, hésites surtout pas à me reprendre si je t'agaces!

Et il termina sur un rire franc mais légèrement géné en se frottant l'arrière du crâne.
Mais, contrairement à ce que laissait entendre sa fin de phrase précédente, il enchaina immédiatement du même ton guilleret.


- On a qu'à commencé par ce sac, bon y'a pas mal de bazar dedans, on va juste sortir les vêtement déjà sinon on va pas s'en sortir....

Il n'avait jamais mit autant d'enthousiasme à un tâche telle que le rangement, il s'étonnait lui même.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité
Anonymous


Un coup d'éclat. Empty
MessageSujet: Re: Un coup d'éclat.   Un coup d'éclat. EmptyVen 30 Jan - 20:36

- Évidemment que je veux bien de l'aide!! Pour tout te dire je ne suis d'ailleurs pas un as du rangement... héhé!

A la nouvelle, la jeune fille ne put s'empêcher de tapoter amicalement la tête du jeune garçon. Il n'était pas un as du rangement ? Non sans rire ! Ça se voyait comme le nez au milieu du visage. Il était le genre de personne à ne pas savoir se débrouiller sans les autres. Pas qu'il n'avait aucune expérience. Juste que Kiryu jugeait ça comme étant dû à la paresse. Ou peut-être était-ce juste un trait récurant chez les garçons de son âge. Quoi que les adultes ne valait pas mieux sur ce point.
Elle eut envie de riposter, mais n'eut le temps, son interlocuteur était lancé dans une dialogue des plus passionnant à ses yeux sans doute. Une vrai commère, mais soit, elle adorait les hommes qui avaient de la conversation.


- Mais tu as déjà finit toi? je voudrais pas de couper dans ton rangement ça peux attendre j'ai l'habitude tu sais. Mon second frère me dit toujours qu'il ne vivrait pour rien au monde avec moi tellement j'en éparpille partout..... raaahh voilà que ça me reprend à parler à tord et à travers, hésites surtout pas à me reprendre si je t'agaces! On a qu'à commencé par ce sac, bon y'a pas mal de bazar dedans, on va juste sortir les vêtement déjà sinon on va pas s'en sortir....

- Ahahah ! Je le comprend en un sens ton frère. Quoi que je suis surprise. Serait-il du genre maniaque ou même méticuleux ? Oh mais attend voir ... Ton second frère ? Tu as deux frères ? Réagit-elle avec intérêt. Ils ont quel âge dis-moi ? Excuse moi si je suis curieuse, c'est une sale manie dont je ne sais me défaire, malheureusement. Dis moi si je te parais trop indiscrète hein ?

Donc Hyun Ki avait deux frères au minimum ... Voilà que la jeune japonaise était surprise. Et encore surprise n'était pas le meilleur mot que lui puisse donner pour décrire sa stupéfaction. Elle aurait juré qu'il était fils unique. Elle en aurait mis sa main au feu même. Difficile d'imaginer ce lascar entouré de deux autres garçons. A tous les coups ils n'avait pas plus de seize ans tous les deux. D'ailleurs, quel âge avait Nyun Ki ? Elle l'ignorait totalement. Enfin, est-ce que tout cela avait une réelle importance ? Non, elle ne pensait pas.

Réalisant qu'elle avait délaissé Nyun Ki pour ses pensées, notamment qu'elle ait ignorer sa question indirecte quant au fait qu'il soit exaspérant, elle reprit la voix légèrement affolée.


- Mais non, mais non, tu ne me dérange absolument pas. Ne t'inquiète pas pour ça, tu es loin d'être quelqu'un d'agaçant. Et si dans le pire des cas je venais à le penser, je te le ferai savoir, crois moi ! Enfin soit ... Allons-y ! S'écria t-elle de manière enflammée. Et d'ailleurs, elle eut à peine finit sa phrase qu'elle se précipita sur le sac de sport que jusqu'à que tout à l'heure, elle en était la gardienne.

Avec une énergie démesurée, elle libéra le contenu du sac, sur le lit de Nyun Ki. Elle y découvrit deux ballons, probablement des ballons de football à en juger leur traits, mais surtout une pile de fringues enfournés comme ça, comme de pauvres malheureux. Elle soupira tout en lançant des regards rageurs à son nouvel ami, puis entreprit de plier avec soin les quelques vêtements dont elle était en "possession" désormais. Bien entendu, elle prenait soin de les trier selon leur nature. Les pantalons ensemble, les tee-shirts ensemble, tout comme l'étaient les chaussettes ou encore les sous vêtements du jeune garçon. Une chance que la casse avait été limité et que rien n'avait l'air trop froissé. Dans le pire des cas, si elle ne l'avait pas oublié, elle devait avoir pris son fer-à-repasser avec elle.


- C'est tout se que tu as comme vêtements où tu en as d'autres ? Je les ranges dans ton armoire ou tu as un ordre particulier ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




Un coup d'éclat. Empty
MessageSujet: Re: Un coup d'éclat.   Un coup d'éclat. Empty

Revenir en haut Aller en bas
 
Un coup d'éclat.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hakujoo :: 

[ せってい ・ Forum ]

 :: » Corbeille :: • Sujets Abandonnés
-
Sauter vers: